Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Fév 16, 2020 in Sentir/Goûter | 0 comments

Un atelier Thai avec Maud Ankaoua

Un atelier Thai avec Maud Ankaoua

 

Avec Kilomètre Zéro de Maud Ankaoua, nous avons voyagé au Népal… Mais aujourd’hui, Respire, son deuxième livre nous transporte en Thaïlande ! Pour son lancement, les éditions Eyrolles ont eu l’excellence idée de réunir quelques lectrices autour d’un atelier thai. Un moment de convivialité et d’échange autour de Maud Ankaoua, que je rencontre pour la première fois!

 

L’atelier Thai

 

Après avoir été accueillie par Maud Ankaoua et l’équipe des Editions Eyrolles, nous nous retrouverons toutes autour  d’une immense table à l’atelier thai. Situé au coeur d’un co-working dans le 19ème arrondissement, cet atelier est dirigé par la thaïlandaise, Plup Saropala et le français, Nicolas Carcy.

C’est sous l’oeil bienveillant de Plup, que démarrera cet atelier. Habillée d’un tablier noir aux couleurs de l’Office de Tourisme Thaïlandais, nous sommes invitées à partager et à nous initier à la cuisine de son pays. Puis, après quelques explications, nous serons prêtes à découper, tailler chaque ingrédient (du gingembre, du piment, de l’ail, de l’ananas…en fines lamelles. A chaque légume, Plup donnait le nombre exact de morceaux à effectuer… Une mission très précise et stricte, à exécuter pour respecter les consignes ! de la cuisine thaïlandaise !

 

Atelier Thai

Soirée Atelier Thai autour de Maud Ankaoua pour le lancement de son livre Respire

 

Au menu, nous dégusterons de délicieux rouleaux de printemps, de Kanom Jin Sao Nam c’est-à-dire des nouilles thaïes servies avec des ananas, des crevettes, et une sauce au lait de coco puis des Perles de Tapioca accompagnées de fruits exotiques au lait de coco parfumé à la feuille de Pandan.

 

Savez-vous qui est Plup Saropala

 

Née à Bangkok, Plup viendra pour la première fois en France à l’âge de 11 ans, puis repartira en Thaïlande. Cependant, son amour plus fort pour la France l’amènera à revenir, et s’y installer en 2003 !

 

Atelier Thai

Maud Ankaoua entourée de Plup et Nicolas de l’Atelier Thai

 

C’est à ce moment là qu’elle redécouvre la cuisine, un moyen de faire revivre les saveurs et odeurs de son enfance. “En effet, j’ai commencé à cuisiner avec ma mère, comme beaucoup de Thaïlandais le font, mais c’est en France que ma passion s’est développée ! De plus, le fait d’être loin des miens et d’avoir envie de goûter un peu de mon pays, m’a incitée à retrouver mes souvenirs culinaires d’enfance” me racontera Plup.

 

Pourquoi Maud Ankaoua aime la Thaïlande ?

 

Pour Maud, voyager lui est nécessaire. C’est un merveilleux moyen d’aller à la rencontre d’autres civilisations, et ainsi d’ouvrir son esprit. Vous aurez donc compris que Maud a fait le truck au Népal, qu’elle raconte dans “Kilomètre Zéro”, et bien évidemment,  connaît très bien, la Thaïlande dans “Respire”….

“J’ai découvert la Thaïlande il y a 15 ans et depuis, j’y vais une fois par an. Ce pays m’a totalement séduite, tant par la gentillesse, la bienveillance des gens, que la diversité des paysages…Tout est fait pour recevoir et accueillir les touristes” m’explique Maud. D’ailleurs, elle me préviendra qu’il ne faut surtout pas commencer sa découverte de l’Asie par la Thaïlande, sinon on risque d’être déçu par les autres pays. Si un voyage en Thaïlande vous tente, je vous encourage à regarder le site de l’Office de Tourisme Thaïlandais en cliquant ici. Amoureux d’odeurs et de nature, la région de Chiang Mai offre un jardin de rose, des forêts de bambou sans oublier le thé. Autant d’expériences olfactives et gustatives.

 

Atelier Thai

© Astrid di Crollalanza

 

Quant à la cuisine thaïlandaise, Maud ne tarit pas d’éloges. Pour elle, leur cuisine est équilibrée avec beaucoup de saveurs et d’épices. D’ailleurs, ce seront la citronnelle, le gingembre et la coco qui remportent la palme, pour elle. Puis, parmi les plats, Maud m’évoquera les plats de crevettes, de boeuf ou de poulet au curry vert ou rouge, avec du lait de coco, ou encore le Tom Kha Kaï, la soupe avec du galanga et de la citronnelle. Et je ne peux terminer sans évoquer le Kanom Krok que Maud a surnommé coco loco dans Respire!

Je n’oublie pas Respire, son deuxième livre, tout aussi passionnant et riche d’enseignements. A très vite….

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.