Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Juil 22, 2019 in BettinaScope, Films, Non classé | 0 comments

Spleen de Baudelaire par Florian Beaume

Spleen de Baudelaire par Florian Beaume

 

Quand on évoque Spleen, Baudelaire résonne automatiquement dans notre tête…. Rien de plus normal puisque Spleen et Idéal sont une série de poèmes, intégrée au célèbre recueil, “Les Fleurs du Mal” de Baudelaire. Aujourd’hui, c’est une série de six épisodes de dix minutes, écrite et réalisée par Florian Beaume, jeune réalisateur grassois. Vous aurez  l’opportunité de le voir, en avant-première, le mercredi 24 juillet 2019 à 20h au Cinéma Le Studio, à Grasse. J’ai eu le plaisir de m’entretenir avec lui, pour mieux comprendre sa démarche et les coulisses de Spleen, une fiction historique…. une belle aventure humaine.

 

Baudelaire et Florian Beaume, grassois ?

Florian Beaume, le réalisateur de la série Spleen, est sans aucun doute un grassois, de pur souche ! Mais, que dire de Baudelaire. Eh bien, il est aussi grassois !….. Le saviez-vous ? En effet, par sa mère, Caroline Archimbaut-Dufays, il est descendant d’Antoine et Honoré Girard, tous marchands parfumeur à Grasse. Un vrai scoop n’est-ce pas ! 

Rentrons dans les coulisses de Spleen

“Baudelaire fait d’une certaine façon partie de ma vie depuis toujours… En effet, Eugène De Broise, l’associé et beau-frère d’Auguste Poulet-Malassis, l’éditeur des Fleurs du Mal, est un cousin éloigné de ma famille. J’ai donc eu vent des tumultes engendrés, entourant la publication de ce recueil. Cependant, outre mon envie de revenir sur le passé, je voulais aussi et surtout actualiser cette histoire.” me raconte t-il. 

 

Florian Beaume

Photo @Simon Roche

 

Spleen est avant tout une fiction. C’est pourquoi, Florian a travaillé avec Selma Guettaf, jeune documentaliste et l’auteur du livre “Loin d’une romance”  à La P’tite Hélène Editions. En effet, c’est à partir d’une sélection de documents sélectionnés, que Florian a construit son histoire. “Je ne voulais pas me faire happer par la vraie histoire, et quelque part, par mon histoire personnelle et familiale. “De fait, les documents devaient servir la narration. Et pour cela, je devais garder une distance” me dit Florian. 

 

Le fil conducteur et le message de Florian Beaume

“L’une des idées premières est de montrer comment chacun des personnages autour de Baudelaire, se retrouvent embarquer dans la publication, et sombrent dans un marasme, qu’est le spleen. Au fur et à mesure des épisodes, il était important de présenter tous les personnages, en mettant en lumière les différents thèmes de ce recueil, que sont Les Fleurs du Mal. On y voit la maladie, l’érotisme, l’anticléricalisme, les paradis artificiels… Au final, tous ces thèmes sont pointés tour à tour par les différents personnages.

 

Florian Beaume

 

Parmi, les nombreux poèmes de Baudelaire, j’apprécie “le Serpent qui danse”. Un poème d’ailleurs évoqué dans la série. En effet, cette atmosphère entre cauchemar et rêve est intéressante. Il y a la vision de cette femme serpent, qui vous plonge dans ce rêve. Ce poème est à la fois enivrant, érotique et animal. Outre, cette atmosphère, il était important pour moi de trouver la meilleure façon de mettre à l’écran la maladie et la souffrance. Car, ce thème de la maladie est omniprésent dans l’oeuvre de Baudelaire. De plus, les personnages proches de Charles Baudelaire comme Poulet-Malassis ou ses muses Apollonie Sabatier, Jeanne Duval ou Sarah La Louchette, étaient pour certains atteints de syphilis.” m’explique Florian.

 

Le parfum dans Spleen

Outre, le travail olfactif entrepris avec la société Argeville, le parfum est évoqué et suggéré par les images, tout au long de la série. Il s’agit de l’opium et des maisons closes. “Puis, lors de mon travail avec les 3 parfumeurs (Azura Inoue, Cristiano Canali et Jennifer Jambon) d’Argeville, je savais exactement ce que je voulais” raconte Florian. A aucun moment, Florian ne choisissait un parfum, qu’il aimait personnellement ! En effet, les parfums devaient servir avant tout la narration. D’ailleurs, l’un de ces parfum vient illustrer l’ambiance et les odeurs de la maison close, voire une maison qui périclite, où les filles tombent malades. “Pour cela, le parfum devait retranscrire l’odeur nauséabonde, l’odeur corporel, pas très agréable. Une odeur mélangée à la sueur de la peau. En effet, l’odeur n’est là, que pour servir l’histoire. Un travail que j’ai bien aimé. ” ajoute Florian.

 

Quels sont vos souvenirs olfactifs ?

Je suis très gourmand et donc par conséquent mes souvenirs seront surtout gustatifs…. Je vais donc vous parler des herbes aromatiques de Provence. Elles y sont omniprésentes…. dans la cuisine provençale. Néanmoins, me revient en mémoire en vous parlant, le souvenir du parfum d’une fleur bleue. Un parfum bleuté et enivrant, diffusée dans la maison d’une tante.

 

Florian Richard

Photo @Vincent Richard Une ruelle dans le Vieux Grasse

 

Par contre, j’ai deux souvenirs souvenirs très différents à Grasse. “Le premier est plutôt éculé, mais il s’agit du jasmin et de la fleur d’oranger.  Des odeurs senties très régulièrement en ville, notamment dans les traverses, aux alentours de la place du Cours. Sinon, ils seront plutôt liés à la vieille-ville comme l’odeur des pavés humides. Elle est peut-être un peu désagréable pour certains, mais j’aime beaucoup cette odeur, puissante et séculaire. En règle générale, j’aime beaucoup explorer et trouver les recoins nichés d’une vieille-ville. Et le vieux-Grasse se prête beaucoup à ça, c’est certainement la première ville où j’ai expérimenté ce genre de flânerie. Je ne saurais pas trop me l’expliquer mais il y a quelque chose d’assez réconfortant dans le parfum des vieilles pierres, et c’est peut-être la première chose que Grasse m’évoque” me raconte Florian Beaume.

 

Qui est Florian Beaume ?

Florian Beaume, né à Grasse, n’est pas devenu immédiatement réalisateur….. Ce dernier a pris quelques chemins de traverse, avant de trouver sa véritable vocation. Néanmoins un parcours riche : un bac comptabilité en poche, il fait un BTS tourisme à Cannes. Déjà, à cette époque, son goût pour la culture, le patrimoine culturel et l’histoire le captivront. Certes, mais le déclic viendra au cours  d’un stage de gestion locative pendant le festival de Cannes.

 

Florian Beaume

Florian Beaume sur le tournage Photo @Simon Roche

 

Puis, il décide de venir à Paris avec l’objectif de devenir réalisateur plus que scénariste. C’est pourquoi, il s’inscrit à la CAV (cinéma audio-visuel) à la Sorbonne. “Je voulais acquérir un vraie culture cinématographique avant même que d’appréhender l’écriture d’un scénario” me confie Florian. Et, c’est grâce à son mémoire sur les méthodes de financement pour la fiction sur internet, conseillé par Chantal Duchet, qu’il va rencontrer les Nouvelles Écritures de France Télévisions.

 

Synopsis de Spleen

1857. Si la révolution industrielle croît dans toute l’Europe, la France est muselée par son Gouvernement, encore sous l’emprise d’une Église, qui rejette toute forme de liberté d’expression. Dans ce climat hostile, Charles Baudelaire achève l’écriture de son plus important recueil de poèmes ‘Les Fleurs du Mal’ tout en se confrontant à la maladie de l’une de ses muses, Sarah, et le caractère difficile de son éditeur, Auguste Poulet-Malassis. L’édition du recueil approchant à grands pas, Baudelaire va bientôt rentrer dans la ligne de mire du magistrat Pinard, jugeant la subversion de ses poèmes.

 

Distribution

Musique bande-originale Spleen Valentin Fayaud

Casting :

- Etienne Baret dans le rôle de Charles Baudelaire

- Tamara Lipszyc dans le rôle de Sarah

- Guillaume Marquet dans le rôle d’Ernest Pinard

- Et aussi : Victor Belmondo, Olivier Augrond, Océane Rucinski, Ugo Broussot, Vincent Chaumont, Tony Martone, Anne-Laure Jarnet…

 

Coproduction de Spleen

Spleen est une coproduction France Télévisions, les Films du Tambour de Soie, Sancho & Co, Lux Fugit Film, avec la participation du centre national du cinéma et de l’image animée – Fonds nouveaux médias, Avec le soutien de la Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur en partenariat avec le CNC, de la Région Auvergne Rhône Alpes et la participation du CNC, de la Région Normandie en partenariat avec le CNC et en association avec Normandie Images. L’ADAMI a contribué au financement de ce film, mais aussi avec le soutien du Tax Shelter du gouvernement fédéral belge et celui d’ A.L Service Photo ainsi que celui de Zaventem Invest

 

Pour informations :

Un événement unique, à ne pas râter ! En effet, cette séance de cinéma sera accompagnée par la diffusion de 3 parfums, composés par les parfumeurs de la société de création Argeville. Puis, la projection sera suivie d’une rencontre-débat avec le réalisateur Florian Beaume et l’équipe chargée de la création olfactive.

Spleen au Cinéma Le Studio au 15 Boulevard du Jeu de Ballon à Grasse 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup