Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Déc 13, 2019 in Culture, Les livres, Portraits | 2 comments

Rafaela Capraruolo au parfum à Grasse

Rafaela Capraruolo au parfum à Grasse

 

Arrivée il y a 25 ans à Grasse, Rafaela Capraruolo a rejoint le club des grassoises d’adoption ! C’est après son premier roman, La Dérive des Ordres, qu’elle commence à prendre part à la vie sociale de la ville. Et depuis l’année dernière, Rafaela découvre la sphère très fermée du parfum. Après un premier livre Jardin Parfumé, elle nous invite aujourd’hui à découvrir “Les femmes en Parfumerie”, une trace vivante, du premier colloque sur le thème des femmes dans le parfum, le 9 mars 2019, organisé à Grasse par l’association Soroptimist.

 

“Les femmes en parfumerie”, une belle aventure humaine

 

Suite au colloque “Femmes en parfumerie”, organisée par Monique Rémy et Laurence Fanuel dans le cadre de l’association Soroptimist de Grasse, il était évident qu’il devait rester un témoignage de cette journée. En effet, ce sont 17 femmes mises en lumière (Monique Remy, Nicole Ferrero, Nadia Bedar, Audrey et Thierry Bortolini, Véronique Dupont, Laurence Fanuel….), et 2 hommes (Philippe Massé, Olivier Maure) qui parleront d’elles.

Ce livre reprend l’essence et la quintessence de leur intervention, durant le colloque. En fait, la plupart  ont fait carrière à Grasse ! Parmi ces 17 femmes, ayant fait carrière dans le monde du parfum, beaucoup ont exercé d’autres postes que celui de parfumeur. C’est là, la richesse du livre, car ces femmes sont loin d’être connues du grand public. Pour une fois, ce ne sont pas des sempiternelles noms que l’on voit dans la presse magazine !….D’ailleurs, j’y ai découvert moi-même, 4 femmes que je n’avais jamais croisées.

 

Rafaela Capraruolo

 

Toutes ont eu des parcours remplis de courage et de détermination. Toutes sont douées d’une forte personnalité,  la qualité indispensable à posséder dans un monde d’hommes ! D’ailleurs, Rafaela me parlera plus particulièrement de trois d’entres elles, dont Patricia de Nicolaï parfumeur de sa propre marque de parfum Nicolaï Parfums, Carole Biancalana agricultrice de plantes à parfum au Domaine de Manon et Monique Rémy, qui en son temps, a créé les laboratoires Monique Remy, une société de matières premières aujourd’hui, acquise par IFF.

 

Rafaela Capraruolo

@RafaelaCapraruolo  Carole Biancalana du Domaine de Manon sur son tracteur

 

D’autre part, ces femmes montrent le chemin aux plus jeunes. Et aujourd’hui, un certain nombre de jeunes filles envisagent un retour à la terre, en devenant productrices de plantes à parfum. Ce sera d’ailleurs une transmission à laquelle Carole Biancalana et Armelle Janody du Clos Caillan s’en occupent activement.

Ce livre a été réalisé en totale indépendance. Rafaela s’est donc associé à Stéphanie Bidault, graphiste à Grasse pour mettre en page l’ouvrage. De plus, les photos sont celles de Rafaela, qui aime aussi faire des photos. Enfin, le livre a été tiré à 500 exemplaires par un imprimeur.

 

Où trouver le livre “Les Femmes en parfumerie” ?

 

L’association Soroptimist en envoyant une email en cliquant ici  à la librairie Arts et Livres au Plan de Grasse, à la boutique du Musée International de la Parfumerie Grasse, au petit kiosque 1 Place de la Foux, 06130 Grasse, à la libraire Librairie Expression à Châteauneuf de Grasse et dans les boutiques 1000 Flowers et July of Saint Barth, place aux Aires à Grasse.

 

Jardin Parfumé, une ballade secrète à Grasse

 

C’est au hasard d’une visite avec une amie d’un magnifique jardin caché et privé dans Grasse, que Rafaela sera éblouie par sa beauté. Munie de son appareil photo, elle retournera voir ce jardin, mais signera un pacte avec les propriétaires, c’est-à-dire…. ne jamais révélé le nom de ce jardin. A partir de là, elle prendra durant deux ans, plus de 600 photos….

 

Rafaela Capraruolo

 

Pour Rafaela Capraruolo, “Grasse regorge de richesses mais beaucoup sont cachées. Une dimension remplie de mystère au coeur même de la ville.” Une ville que cette dernière apprécie, pour son authenticité et sa simplicité. Mais son coup de coeur demeure le centre historique, avec ses petits patios et ses ruelles.

Jardin Parfumé est une belle balade au coeur de ce jardin mystérieux. En effet, ce jardin est luxuriant, il est comme un musée à l’air libre avec beaucoup de statues. Mais la photographe artiste nous fait découvrir des angles différents à partir d’une même vue. Pour l’auteur, la patience est importante afin que l’oeil s’adapte aux différentes situations de prise de vue.

 

Qui est Rafaela Capraruolo ?

 

Outre sa grande affection pour la ville de Grasse, Rafaela est née à Madagascar. Ce pays regorge d’une réserve immense de plantes et une richesse de biodiversité. Il est donc tout naturel, que ses souvenirs olfactifs les plus forts viennent de ce pays, puisque la mémoire olfactive se forme dans les premières années. Cette dernière m’évoquera les clous de girofles des allées de girofliers à Tananarive, la capitale de Madagascar.

 

Rafaela Capraruolo

 

Sans oublier les odeurs de vanille. Néanmoins, elle ne manquera pas de citer aussi le plat national Romazava.  Du zébu, une viande gouteuse parfumée aux ‘breds mafane’ (une herbe à fleurs jaunes anesthésiante). “C’est surtout un plat qui mijote pendant des heures, laissant derrière lui de merveilleuses odeurs” me dira t-elle. Un ancrage olfactif et gustatif très fort….

Partie à l’âge de 8 ans de Madagascar, Rafaela fera un premier stop en France, avant d’aller en Grande Bretagne pour y faire ses études. Ce sont au total 7 ans, qu’elle passera entre des études de littérature anglaise (des auteurs qu’elle apprécie William Shakespeare, William Woolworth, William Empson…) et des études de droit à Cambridge. C’est par ailleurs, un pays où Rafaela se sent bien, pour son humour et son ouverture d’esprit.

 

Rafaela Capraruolo

 

Depuis maintenant 5 ans, Rafaela a démarré une nouvelle vie, celle de l’écriture…. Tout commence avec La Dérive des ordres aux éditions Persée. En réalité, l’écriture a toujours fait partie de sa vie. Déjà enfant, elle adorait les livres et ses parents lui faisait tenir un journal. En effet, pour elle, une maison sans livre est une maison sans âme. Par ailleurs, je ne peux m’empêcher ses parfums préférés qui sont Galop d’Hermès, Oscar de la Renta, Chanel n°5 ou encore Habit Rouge de Guerlain.

 

 

2 Comments

  1. La Dérive ha scrito il suo marito

  2. Extraordinaire pouvoir faire connaissance de ses femmes qui aime tant GRASSE !!!,

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.