Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Août 13, 2013 in BettinaScope, Expos-Musées, Les livres | 2 comments

Paul Poiret, catalogue de l’exposition au MIP de Grasse

Paul Poiret, catalogue de l’exposition au MIP de Grasse

Un petit mémo pour vous rappeler la belle exposition sur Paul Poiret, Couturier parfumeur, qui se déroule au Musée International de la Parfumerie à Grasse jusqu’au 30 septembre 2013. Si vous ne pouvez vous y rendre, je vous conseille vivement le catalogue de l’exposition publié aux éditions d’art Somogy.

Sous la direction, de Catherine Parpoil, conservateur en chef et directeur des musées de Grasse, six auteurs se sont penchés sur les différentes facettes de couturier parfumeur, Paul Poiret. Et cette exposition tout comme le catalogue, mettent en valeur son activité de parfumeur indissociable de sa mode. Un point qui n’était pas autant évoqué dans l’exposition de New York (2007) et de Moscou (2011). Il est important de signaler que cette exposition n’aurait pu être envisageable sans le concours de prêts privés inédits et publics. Je vous suggère une ballade olfactive…..

Paul Poiret, couturier parfumeur et communiquant

Ce n’est qu’après 1850, qu’une nouvelle époque pour le parfum voit le jour ; celle de la distribution et de la communication se mettent en place. C’est aussi à ce moment que la parfumerie française reçoit ses lettres de noblesse par des récompenses décernées à LT Piver, Houbigant, Ed Pinaud, Lubin, Guerlain ou encore Félix Millot lors des expositions universelles.

D’autres événements marquent ce changement, telle la collaboration de Félix Millot avec Hector Guimard, qui crée le flacon Kamitrix (1900). Dès lors, le flacon s’impose comme une oeuvre d’art à part entière. Plus tard, ce sera Réné Lalique qui travaillera en tandem avec François Coty.

Et enfin, Paul Poiret, ouvrira la voie jusque là, oubliée que de rapprocher le monde de la mode à celui du parfum. Pour ce dernier, la présentation du  parfum repose sur 5 éléments indissociables : le nom, le flacon, l’étiquette, la boîte et les ornements traditionnels. Comme le rappellent Catherine Parpoil et Grégory Couderc dans un des chapitres, “ces clés fondamentales portent la fragrance et sont à l’image de l’identité même du parfum accompagné d’un texte de Boutet de Monvel”. Là Paul Poiret, nous montre à quel point, il est un formidable communiquant.

Eventail publicitaire pour Aladin ©ADAGP PARIS 2013

Eventail publicitaire pour Aladin
©ADAGP PARIS 2013

Comme vous le savez, Paul Poiret lancera ses parfums, sous le nom d’une de sa fille Rosine ; c’est peut-être là sa grande erreur que Coco Chanel ne fera pas… Peu de temps après, il créera son propre maison de décoration sous le nom de les Ateliers de Martine. Rien n’échappera à Paul Poiret, puisqu’il fondera aussi un atelier de cartonnage sous le prénom de son fils, Colin.

Parmi les autres collaborateurs de ce catalogue, on pourra lire Anne Bony, historienne qui racontera,  le Poiret précurseur ; alors que Florence Müller, historienne de la mode, se penchera plus sur le Poiret, couturier. Enfin, George Stam, collectionneur, confira la raison de sa passion pour le couturier ; et Yves Badetz évoquera les Ateliers de Martine.

Paul Poiret et le parfum

Parmi les auteurs qui se sont plus attardés sur Paul Poiret et le parfum, on notera Isabelle Chazot avec Jean Kerléo de l’Osmothèque, Elisabeth de Feydeau, historienne du parfum et Jean-Claude Ellena, parfumeur chez Hermès.  Elisabeth de Feydeau souligne  que Paul Poiret renoue avec la tradition de l’Ancien Régime en unissant mode et parfum. Rose Bertin, modiste de Marie-Antoinette collaborait déjà avec le parfumeur Jean-Louis Fargeon, parfumeur de Marie-Antoinette, pour créer des fleurs en gaze parfumée ! Rappelons juste un instant, le très bel ouvrage qu’Elisabeth a écrit sur le parfumeur de la Reine.

Il est amusant de se rappeler aussi que les gantiers-parfumeurs, travaillaient en étroite collaboration avec la mode. Le parfum était présent sur les gants mais aussi des larmes de parfum étaient déposées sur l’ourlet des robes. C’est ainsi que le style olfactif français que l’on qualifiait de “sillage” a vu le jour. Il est amusant de lire dans ce même chapitre, combien Paul Poiret s’est inspiré des voyages qu’il a effectués et, en autre à Vienne.

107 Recettes ou curiosités culinaires recueillies par Paul Poiret

Aux vues des fêtes que Paul Poiret a donné, cet homme était un bon vivant. Mieux il aimait la bonne chère et était Président Honoraire du Club des “Purs Cents”. Il a été retrouvé une édition d’un livre de cuisine “107 Recettes ou curiosités culinaires recueillies par Paul Poiret” publié aux éditions Henri Jonquières et Cie en 1928. Des quelques recettes publiées dans ce catalogue, j’ai trouvé amusant de terminer sur une note gourmande et de vous donner la recette du pudding froid d’Auvergne. Je vous avoue ne pas avoir eu le temps de l’essayer.

Pour 6 à 8 personnes

-Faites cuire 150gr de chocolat dans une tasse d’eau, ajoutez un demi-litre de lait sucré et vanillé

-Epluchez 30 marrons que vous cuisez également au lait sans sucre, pilez et mélangez avec le chocolat et additionnez 3 oeufs battus entiers

-Versez dans un moule à charlotte caramélisé et cuisez au bain-marie environ 1h

-Servez à part une crème anglaise au rhum.

Je compte sur vous pour essayez cette recette et me dire si elle est bonne ou le cas échéant m’invitez à la manger avec vous en me laissant un commentaire ci-dessous.

Catalogue Paul Poiret, 22 x 28 cm / 144 pages / 130 illustrations/ en français et anglais/prix 23,70€ livraison gratuite

Si vous achetez ce livres en cliquant sur ce lien Amazon,  je touche une petite commission, cela m’aide à entretenir ce blog, merci si vous le faites”

2 Comments

  1. J’ai beaucoup de plaisir a prêter ma collection des flacons de parfums de Rosine ainsi que les boites a poudre, éventails, et objets divers à cette magnifique exposition sur Paul Poiret a Grasse. Au plaisir de vous rencontrer. George

  2. Sous le substratum, la rose mystique, la fragrance, le parfum, les sens de l’ivresse.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Historia de la moda: Le Magnifique Paul Poiret. El exotismo francés. - […] + info cotillea AQUÍ, AQUÍ y […]

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.