Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Juil 19, 2019 in BettinaScope, Grasse, Parfum | 0 comments

Le parfum s’expose à Grasse

Le parfum s’expose à Grasse

 

Le parfum s’expose à Grasse pendant 10 jours…. A l’occasion du Festival Grasse au Pays des Merveilles, Symrise et Firmenich, ont décidé de participer à l’événement. C’est ainsi que le grand public pourra découvrir des créations libres, accompagnées de photos au Palais des Congrès pour Symrise, et à la Villa Fragonard pour Firmenich.

 

Le parfum s’expose à Grasse pendant le festival

 

A world tour through scent avec Symrise, Palais des Congrès

 

Il y a maintenant un an, la société de création Symrise Paris, dirigée par Ricardo Omori, lançait un projet pluridisciplinaire réalisé en collaboration avec Nez, le Magazine olfactif et le collectif de photographes, Tendance Floue. Ce projet, orchestré par Catherine Dolisi, directrice marketing fine fragrance chez Symrise,  invitait à un voyage jusqu’ici inédit, dans un mode immatériel et secret, ayant pour but de dresser une cartographie culturelle de l’olfaction. Une façon de mettre en évidence, combien le parfum est international par ses ingrédients, et de mettre en valeur sa portée artistique par la même occasion.

 

Le parfum s'expose

@Gilles Coulon Projet Symrise. Le 22/01/18

 

Au final, ce sont 12 parfumeurs (Alienor Massenet, Alexandra Carlin, Emilie Coppermann, Maurice Roucel….), dispersés dans le monde entier, qui ont participé à cette aventure. Pour parler de ce projet, « A world tour through scent », j’ai partagé avec Pierre Gueros, l’un des parfumeurs de Symrise à Paris, ses choix et son processus créatif pour cet exercice. 

Destination Dubaï

Partons à Dubaï, suivre Pierre et découvrir sa démarche et sa réflexion pour la création de son parfum. Ce dernier a beaucoup voyagé avant de revenir en France : Munich, New York, Dubaï puis Paris. Mais c’est à Dubaï, qu’il a eu envie de retourner, et de faire découvrir cette ville, à Gilles Coulon, le photographe et Juliette Faliu, la journaliste  du projet.

D’ailleurs, ces derniers ont pu visiter la ville autrement ! « Je les ai emmené voir le marché des chameaux, l’importante communauté indienne, la vraie cuisine dubaïote. Nous avons eu aussi la grande chance d’être accueilli dans l’intimité d’une famille dubaïote, ce que moi-même je n’avais pas pu faire lors de mon séjour de trois ans dans la ville » me raconte Pierre Gueros.  Un découverte passionnante, étant donné, leur passion pour leur parfum à la fois traditionnelle et moderne.

 

 

Le parfum s'expose

@Gilles Coulon Projet Symrise. Le 24/01/18

 

En effet, cette ville le fascine par sa dualité entre le monde ancien des nomades et cette société post-moderne, à la pointe de l’innovation. En quelque sorte, Pierre Gueros, a voulu traduire en odeur, la vision horizontale (la tradition) et la vision verticale (le dynamisme, la modernité, le ciel).Tout naturellement, le parfum, met à l’honneur une rose. Une fleur très appréciée par les dubaoïtes. Néanmoins, « J’ai voulu une rose verticale, une rose inerte et donc coupée de notes naturelles. Elle est donc accompagnée de notes vertes métalliques de géranium de Madagascar, d’un oxyde de rose mais aussi de facettes ozonyques, aquatiques et fleuries fraîches avec notre captif Lilybelle, sans oublier des notes ambrées sèches, de noix…. » m’explique Pierre. Si vous êtes à Grasse le 19 et le 20 juillet, vous aurez la chance de le rencontrer… Il est passionné et passionnant !

Parfums réalisés Pierre Gueros :

Run Wild Davidoff, Myrrh Carmin d Givenchy, The Other Side of Oud d’Akinsons

 

Carte Blanche avec Firmenich, Villa Fragonard

 

De son côté, la société de création de parfum suisse, Firmenich, suggère à ses parfumeurs de travailler sur un parfum, à partir  d’un brief orchestré par l’équipe marketing. Ce que je veux dire, c’est que l’exercice est avant tout créatif et artistique. En d’autres mots, il permet aux parfumeurs d’aller explorer des terrains olfactifs inédits et de se challenger sur leur propre créativité. Un challenge qu’ils doivent relever tous les deux ans !

Or, en 2017, il n’avait aucun de thème….c’est-à-dire carte blanche ! Je suis allée rencontrer Dora Bachriche et Fabrice Pellegrin. Chacun d’eux a exploré des univers très différents. Quant Dora est allée explorer les fleurs, Fabrice a imaginé et visiter d’autres facettes de la famille gourmande !

 

Petaliste pour Dora Bachriche 

Toquée de fleurs, non pas vraiment ! Oui, Dora en utilise dans ses parfums…. Mais comme, elle me le dit, « Je n’utilise pas de façon spontanée les fleurs. J’aime les racines, les bois. En fait, ma parfumerie est texturée, parfois sombre et je joue sur le féminin/masculin. »

Une rencontre l’a amené à découvrir le travail de Claire Boucl, une artiste, proche de la nature et du mouvement du land art. Une artiste environnementale et pétaliste comme  elle aime à se définir. D’ailleurs, elle a réalisé et mis au point une technique autour des pétales de fleurs. De là, Dora a décidé d’explorer le thème des fleurs jusqu’au bout. 

 

Le parfum s'expose

@ Jeanne Detalante

 

En effet, elle a fait le choix de créer un parfum, 100% floral. Plus exactement, « Petaliste », ne contient rien d’autre que des fleurs. C’est donc après avoir décortiqué quelques fleurs, que Dora a construit son parfum avec des fleurs en tête, coeur et fond. Puis, C’est avec l’illustratrice Jeanne Detalande que la partie artistique a été accomplie. « J’ai aimé son travail où l’on trouve la main de l’homme submergée par des pétales de fleurs. Comme si, les pétales allaient envahir l’univers » me confie Dora.

Parfums réalisés par Dora Bachriche : 

Mon Paris d’Yves Saint-Laurent avec Olivier Cresp, Anaïs 1er Délice de Cacharel, Issey Miyake wood & wood et Issey Miyake rose & rose et Bigaradia pour la Collection Happy de Chopard.

 

Crunchy Gourmand pour Fabrice Pellegrin

Depuis plusieurs années, une des tendances lourdes de la parfumerie fine, tourne autour de la gourmandise. Et ce depuis Angel de Thierry Mugler. Une gourmandise très pralinée, vanille, fève tonka et très additive. « J’ai eu envie de réfléchir et d’explorer de nouvelles pistes de cette gourmandise. Quoi de mieux, que d’aller s’inspirer du monde des arômes » me raconte Fabrice Pellegrin. Sonder et apprivoiser les pyrazines, des molécules qui rappellent le pain grillé, le pain chaud du petit déjeuner…. Ces notes sont peu usitées en parfumerie, car elles sont très puissantes, véhiculent une forte identité et une signature. Des caractéristiques indispensables au monde des arômes.

 

Le Parfum s'expose

@ Thomas Baas

 

Au final, Fabrice a travaillé sur une note rassurante, confortable autour du petit déjeuner. Plus particulièrement d’un croissant avec un thé agrémenté de notes salées, beurrées, des effets de biscuits avec une fleur d’oranger. En quelques mots, des odeurs connues, des odeurs de l’enfance, qui à travers tous ces messages parlent de gourmandise ! Puis, c’est avec Thomas Baas, l’illustrateur, que Crunchy Gourmand a été traduit en images.

Parfums réalisés par Fabrice Pellegrin  : 

Kenzo Eau de Vie, Moschino Toy 2 avec Alberto Morillas, Luna Blossom de Nina Ricci, Azzaro Wanted….

Donc, le parfum s’expose à Grasse à partir du 19 juillet 2019 jusqu’au 29 juillet 2019 au Palais des Congrès pour Symrise et à la Villa Fragonard pour Firmenich

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup