Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Juil 25, 2015 in Parfumeurs Créateurs, Plantes, Plantes à Parfum, Sentir ou Goûter, Sentir/Goûter | 0 comments

Le jasmin et les parfumeurs

Le jasmin et les parfumeurs

Au cours de mes ballades parisiennes, je suis tombée devant un superbe jasmin chez le fleuriste « Le Tailleur » rue de Miromesnil à deux pas du Faubourg St Honoré. Une toute petite boutique, remplie de fleurs colorées et odorantes. Une jolie excuse de vous parler de la fleur, le jasmin que Grasse s’apprête à fêter.

 Petite leçon de botanique : une musique naturelle !

La famille des jasmins compte au moins 300 espèces. Parmi ceux-ci figure le jasmin officinale, le plus odorant. Néanmoins, c’est le grandiflorum, le grand élu des parfumeurs. Ce dernier demande une exposition au sud et redoute les hivers froids et humides. Il constitue en réalité une liane qui peut atteindre plus de 10m de haut. Son feuillage est caduc, très fin, ce qui lui donne de l’élégance.

Connue sous le nom de « La Fleur », sa fleur blanche et étoilée est très fragile, une des raisons pour lesquelles, elle est ramassée à l’aube avant que le soleil n’apparaisse, puis est traitée très rapidement.

La particularité du jasmin de Grasse

Jasmin sur piedIl s’agit d’un jasmin greffé, la raison pour laquelle il est plus petit en taille que les autres jasmins exotiques. Pour Jacques Polge, parfumeur de Chanel, ses qualités le surprennent toujours. « Il a un volume, une profondeur, une richesse inégalée. Il est pour moi le jasmin de référence à partir duquel tous les autres se mesurent. »

Jusque dans les années 30, le jasmin constituait la principale production de Grasse, et a donc participé à l’essor de l’industrie grassoise depuis le XVIII siècle. Depuis les années 70, la famille Mul est l’une des dernières familles à posséder des champs de jasmin à Grasse dont la production est destinée entièrement à Chanel. Et aujourd’hui d’autres petites exploitations replantent des plantes à parfum comme le jasmin. C’est le cas du Domaine de Manon, où Carole Biancalana, troisième génération de cultivateurs, poursuit avec 3,5Jasmin-grandiflorum1 ha de plantes à parfums sans engrais chimique. Depuis 2008, c’est  la maison Dior qui lui achète l’intégralité de ses récoltes afin de fabriquer l’essence de parfum J’adore L’Or. « Les extraits odorants de ce jasmin sont très proches de l’odeur de la fleur encore en tige. Il est ainsi moins animal que sa même variété grandiflorum d’Algérie. De plus, il sublime les autres naturels, ce qui confère un sillage très vivant à J’adore L’Or », estime le parfumeur créateur Dior, François Demachy et grassois de naissance…

Puis la culture s’est progressivement déplacée en Egypte, puis au Maroc pour devenir les deux grands producteurs avant que l’Inde ne s’y mette. Ce dernier pays producteur produit un jasmin Sambac dont l’odeur est plus charnue et animale.

Selon sa provenance, le jasmin n’a pas la même odeur.

– Jasmin Egypte : Profond/ sensuel/ensoleillé , fruité

– Jasmin Inde :  fruité, miellé.(assez peu de production)

Jasmin Sambac d’Inde : fleur d’oranger, vert

jasmin Grasse : équilibré,  vert, assez animal

Interlude moderne

Comme le rappelle Edmond Roudnitska, grand parfumeur, depuis que l’on a eu l’idée d’extraire le parfum de ces petites fleurs blanches, le jasmin n’a cessé d’être l’arme principale des grands parfums.

Mais, il faut savoir que cette délicate petite fleur, contient environ 259 constituants. C’est ainsi que le Dr Edouard Demole de chez Firmenich a identifié, l’hédione dont le nom est dihydrojasmonate de méthyle, utilisée pour la première fois en 1966, par Edmond Roudnitska (3%) dans Eau Sauvage de Christian Dior.

Dans une formule, l’hédione  apporte fluidité, légèreté et tout en ayant un caractère tenace ! On peut même dire qu’elle agit comme un exhausteur de senteurs. Et c’est ainsi qu’elle sublime la fraîcheur. De là, il n’y a qu’un pas avec l’évolution de la famille des eaux fraîches dont Eau Sauvage, Eau de Rochas, Eau de Guerlain etc…font partie.

La famille de l’hédione continue à s’agrandir avec l’hédione HC, plus pure et La paradisone, une hédione toujours plus pur.

Souvenir de Bernard Ellena, un parfumeur grassois

Pour Bernard Ellena, le jasmin, c’est mon enfance. « A cette époque, il y en avait partout. Je me souviens d’avoir passé deux ou trois étés à aller cueillir avec mon frère et ma grand-mère du jasmin. On se levait

©Ooh collective, Fleurs de jasmin

©Ooh collective, Fleurs de jasmin

tôt le matin. Notre récompense était une petite tasse de café chaud très sucré ! Cette cueillette nous était payée 5frs le kilo….. il fallait du temps pour faire un kilo ! »

Bernard nous raconte comment dans « Ange ou Demon Le Secret » de Givenchy, il a utilisé le jasmin Sambac. « Là j’ai préféré utiliser la variété sambac venant de Chine. C’est une fleur proche du jasmin grassois mais un peu différente du point de vue olfactif. Toujours jasminée, elle offre un effet particulier. » Plus habituellement, cette fleur de jasmin entre dans la composition du thé au jasmin.

Le jasmin et les parfumeurs

« Qu’auraient été le Chypre de Coty, le N°5 de Chanel, le Joy de Patou et tant d’autre sans le jasmin ? »

Edmond Roudnitska dans son jardin

Edmond Roudnitska dans son jardin

aimait à dire Edmond Roudnitska. Pour lui, la valeur olfactive du jasmin tenait à ce qu’il est à la fois fleuri, frais, expansif et raisonnablement tenace. Dans une composition, le jasmin apportait toutes ces qualités mais il était aussi malléable, souple avec un fond solide ce qui le rendait universel.

De son côté, Céline Ellena, aujourd’hui parfumeur chez Hermès, raconte ce que le jasmin évoque pour elle et dans quel état d’esprit, elle a imaginé « Jasmin de Nuit » de Différent Company « C’est le parfum des jardins de mon enfance, le Jasmin de mon père. » nous raconte Céline Ellena : « Je me rappelle les fins de journée d’été, lorsque la nuit s’étendait, apaisante et que la terre assoupie respirait doucement des parfums de fleurs, de bois et de végétaux, sensuels et intimes. Le vent du soir nous apportait de grandes bouffées chaudes de Jasmin fruité et musqué, dont les lianes prenaient d’assaut les murs de pierre sèche

Thierry Wasser, en méditation complète sur une brassée de fleurs de jasmin !...

Thierry Wasser, en méditation complète sur une brassée de fleurs de jasmin !…

qui soutenaient les « planches », ces bandes de terre en espalier, que l’on trouve à Grasse. C’est sans doute la raison pour laquelle j’ai associé cette fleur à la gourmandise et aux effluves charnelles de la terre. »

Enfin, la maison Guerlain, a créé sa propre qualité de jasmin en associant le jasmin d’Egypte, du Kerala en Inde et de Grasse en France. C’est ainsi que la marque peut maintenir l’excellence de la qualité indépendamment des aléas des récoltes, et accentuer sa signature. La cueillette du jasmin dans les champs commence alors qu’il fait encore nuit et que l’aube pointe à peine. Pour Jean-Paul Guerlain, « Ceux qui n’ont jamais éprouvé la magie d’un champs de jasmin, dans l’aube naissante, savent-ils vraiment ce qu’est un parfum ? »….

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup