Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Juin 30, 2018 in Conférences, Expos-Musées, Sentir/Goûter | 0 comments

L’ancienne prison de Grasse se met au parfum !

L’ancienne prison de Grasse se met au parfum !

Pour sa première édition, la Galerie Olfactive, a investi l’ancienne prison de Grasse pendant 3 jours. A cette occasion, le visiteur pouvait découvrir une cinquantaine de marques de parfum de niche internationales,  écouter des conférences au Palais des Congrès, sans oublier une visite dans la ville, ou dans les champs de fleurs. Un joli programme riche et passionnant, cependant trop dense pour bien apprécier l’événement.

Le temps d’un weekend, les parfums ont été mis au cachot ! Ironie de l’histoire pour Grasse, la capitale mondiale de la Parfumerie. Rappelons que Grasse, capitale de la parfumerie, accueille plus d’un million de visiteurs, chaque année. En effet, le parfum et tout le mystère qui l’entoure, intrigue et fascine. Par contre cette fois, Mélanie Mugnier et Grégory Routier ont décidé de mettre sous cellule, les parfums pour la première édition de la Galerie Olfactive. Une idée très décalée pour la parfumerie ! Néanmoins, l’événement était placé sous le patronage d’Isabelle Masson-Mandonnaud.

Visite guidée dans l’ancienne prison de Grasse

En un coup de baquette magique, l’ancienne prison de Grasse s’est métamorphosée en une gigantesque serre de plantes. Ce fut véritablement une mise en scène végétale, orchestrée par des jeunes en réinsertion d’un CAPA Jardinier Paysagiste. Quelle jolie façon de faire disparaître les souffrances du lieu…

Sur les deux premiers niveaux, le visiteur fut convié à explorer et découvrir une cinquantaine de marques de parfum d’auteur, venues du monde entier, pour l’occasion. Ce fut donc en quelques heures un tour du monde en parfums. Ou encore, une belle opportunité pour les passionnés de parfum de la région, de humer les fragrances non présentes sur la Côte d’Azur.

Par ailleurs, Isabelle Masson-Mandonnaud, la fondatrice de la marque Sabé Masson, la Maison du Soft Perfume dès 2015, était la marraine de l’événement. Cette marque revisite la forme originelle du parfum, en un mot, la forme solide du parfum. Il s’agit d’une concrète de parfum. Des concrètes que l’on employait à Grasse pour capter le parfum de fleurs fragiles comme la tubéreuse, le jasmin….Ainsi le visiteur pouvait découvrir dans l’une des cellules, tout l’univers de Sabé-Masson.

Grasse

Personnellement, j’ai été heureuse d’aller à la rencontre de pépites de la région. Aussi, j’ai pu découvrir des parfumeurs créateurs, toutes diplômées de l’ISIPC, toutes discrètes avec de beaux projets. Suivez-moi….

MD Fragrances 

L’aventure de Marie Duchêne commence il y a maintenant 15 ans. Après l’ISIPCA, ce sont différents stages qui vont mener Marie Duchêne vers Grasse. C’est par amour pour les matières premières et son envie de transmettre des émotions dans le parfum, que Marie décide de créer sa propre structure MD Fragrances, basée à Mougins.

Grasse

Un pari réussi car tous ses clients sont unanimes quand à sa sensibilité, son écoute et son audace à créer des parfums, sortis des chemins battus. Autour du Bain, la Parfumerie Arlésienne, Calming Park, Le Galion, Laboratorio Olfactivo sont ses principaux clients. Et vous allez me dire, qui fabrique ? Pas de panique, Marie est entre de bonnes mains, sa production est chez Accords & Parfums, le nec plus ultra en la matière !

Isabelle Burdel Parfumeur Créateur

Pour Isabelle Burdel, artisan du luxe depuis 1988, “J’ai choisi d’être indépendante et libre de sortir des limites de l’industrie du luxe pour offrir le meilleur de mon art.” Après un diplôme à l’ISIPCA,  Isabelle travaille pour la maison Rochas puis à Grasse en tant que parfumeur créateur. Puis c’est en 2005, qu’elle fonde Salon Privé à Cannes. Pendant toutes ces années d’apprentissage, Isabelle a côtoyé de grands noms du parfum tels Laurent Normand, Edda Wending, Ann Boutigny, Philippe Thuvien ou encore Jean-Pierre Petitdidier. 

« J’écoute ce qu’on ne me dit pas. Telle un caméléon, je me transforme en l’Autre pour qu’il me devienne facilement accessible, je m’imprègne de son mode de communication. Et de là je « vois » l’odeur de sa personnalité, de son histoire, et je la matérialise ». Dans son monde, les valeurs ont également une odeur : éthique, environnement, authenticité, toutes les notions lui évoquent une histoire traduisible en parfum.” me raconte Isabelle. C’est ainsi qu’elle a créé autant pour des entreprises que des particuliers des parfums à leur image.

A la Galerie Olfactive, c’est sa propre marque Isabelle Burdel Parfumeur Créateur, qu’elle présente après 30 ans d’expérience et de formulation. 5 parfums « la Française », « la Délicieuse », « l’Inspirante », « l’Héroïque » et enfin, « l’Indocile » sont comme un hommage à son métier. Je vous en reparle plus longuement dans un autre papier. Vous pourrez retrouver cette nouvelle marque chez Théodora à Genève que Sophie, sa propriétaire avait déjà réservé avant sa sortie. Une vraie passionnée !

1st Mood 

A la suite d’une rencontre humaine, Sandra Dziad, décide il y a trois ans de fonder 1st Mood. Pour cette dernière, c’est la première impression qui inspire la rencontre d’un produit, une identité, un design. Aujourd’hui, Sandra fait du « full service » c’est-à-dire tant du concept et du branding que du design olfactif et du design packaging. En fait, 1st Mood est une filiale d’Argeville. “Un vrai travail de symbiose et de collaboration” me confie t-elle. 

Grasse

Après une école des métiers de la parfumerie, j’ai travaillé comme Chargé de Développement chez le couturier Jean-Paul Gauthier, puis dans les maisons Miyake, Chanel et Réminiscence. Le tournant de ma carrière eut lieu chez ce dernier employeur. J’avais alors 30 ans quand ma responsable d’alors me dit : « Sandra, tu es une artiste ». A ce moment précis, je compris que, pour être heureuse, il me fallait créer et donc passer à la composition.” me raconte Sandra. 

Elevée dans un environnement artistique, Sandra ne manquera pas de transformer sa cellule, en lui donnant une deuxième vie, plus lumineuse ! Marron Cèdre et Citron Safran d’Angelina, Padparadscha Noir de Satellite, Potion N°1 Wendy Nichol pour homme et pour femme étaient  les parfums et les bougies parfumées exposés. 

Néanmoins, Paris était présent grâce à la venue de la Maison Jovoy avec ses nombreuses marques de parfums (Different Company, Neela Vermeire, Lubin, Jacques Fath….).

Poursuivons au Palais des Congrès de Grasse

Au Palais des Congrès de Grasse, le visiteur avait à sa disposition un grand choix de conférences. C’est ainsi que j’ai pu écouter Michel Roudnitska rendant hommage à son père tout en expliquant sa vision de création du parfum, Frédéric Badie de la Maison Payan & Bertrand, une conférence avec les parfumeurs d’Expressions Parfumées, les tendances olfactives avec Cinquième Sens….

Grasse

                         Michel Roudnitska et Neela Vermeire

Puis au dernier étage, j’ai pu admirer, sentir et découvrir Argeville et Floral Concept, deux maisons : la première, une société de création basée à Mougins et la deuxième, une société de matières premières basée à Saint-Cézaire.

Argeville 

Argeville est la première maison de composition à avoir joué le jeu dans la 1ère édition de la Galerie Olfactive. C’est dans un champ de ballons de verre de laboratoire, retravaillés par un souffleur grassois, Mod’Verre, que le visiteur pouvait découvrir les parfums des parfumeurs Argeville. En un mot, une autre façon de sentir un parfum. Pour l’événement, chaque parfumeur devait créer un parfum autour d’une matière première de son choix, puis dans un second temps, imaginer un parfum sur le thème de la liberté. 

Grasse

A cette occasion, j’ai pu sentir les différents parfums et surtout rencontrer les parfumeurs. Tous des passionnés, enthousiastes de partager cet exercice olfactif. Je vous en reparle plus longtemps, dans un autre papier.

Grasse

dav

“Notre objectif est de montrer notre capacité à innover sur les matières premières mais aussi sur les produits finis” me confiera Véronique Witling, conseillère artistique dans le choix des marques de niche et responsable du service Evaluation chez Argeville.

Floral Concept 

Je terminerai par Floral Concept, une société de matières premières spécifique pour la parfumerie fine. Ce fut une aventure entreprise, il y a maintenant 16 ans par Frédérique Remy, la fille de Monique Rémy (fondatrice des Laboratoires Monique Rémy, aujourd’hui propriété d’IFF).

Bravo à Mélanie Mugnier et Grégory Routier, pour cette première édition, menée avec maestria.

 

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup