Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Oct 6, 2019 in Plantes, Plantes à Parfum, Sentir/Goûter | 1 comment

Une rose Gerald Van der Kemp à Giverny

Une rose Gerald Van der Kemp à Giverny

 

Gerald Van der Kemp a désormais sa rose. En effet, pour la première fois, la Fondation Monet, vient de baptiser une rose Gerald Van der Kemp. Un bel hommage, à celui qui a fait renaître la maison de Monet à Giverny, après avoir oeuvré pendant 30 ans au Château de Versailles, en tant que Conservateur en Chef. Une rose que l’on pourra admirer, à l’entrée des jardins de Monet et ceux du Trianon. Présente à cet événement, je vous dévoile les coulisses de cette rose.

 

Par une belle fin d’après-midi ensoleillée, et un soleil couchant sur le jardin de Monet, Hugues Gall, Académicien des Beaux-Arts et ancien directeur de l’Opéra de Paris, a dérogé aux traditionnels baptêmes des roses. Soigneusement enveloppée, la rose Gerald Van der Kemp, est apparue après s’être embrasée. Tout une mise en scène originale qui n’est pas sans rappeler un décor d’Opéra !

 

Rose Gerald Van der Kemp

@Fondation Monet

 

Tout ceci prit place, sous l’œil attentif de ses deux marraines, Alix de la Rochefoucauld, la petite-fille de Gerald Van der Kemp, et Catherine Pegard, la présidente du Château de Versailles. Puis, Hugues Gall aux côtés de Laurent Petitgirard secrétaire perpétuel de l’Académie des beaux-arts, Jacques Ranchon avec Dominique Croix,ne manquèrent pas de rappeler le souvenir d’un homme extraordinaire, un homme qui cultivait son propre jardin pour y faire ses bouquets, un homme dont la vie était Versailles !…

 

Rose Gerald Van der Kemp

@Fondation Monet

 

Alain Baraton, le jardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand parc du château de Versailles ( ainsi que le responsable du Domaine national de Marly-le-Roi)a rappelé avec émotion qu’il fut engagé à l’âge de 19 ans par Gerald Van der Kemp. Pour lui, un grand monsieur, cultivé, plein d’empathie qui a bousculé pour redonner au Château de Versailles, toute sa prestance. Et pour finir, il a précisé que la rose Van der Kemp y serait bientôt plantée au pied d’un chêne. Un cadre majestueux pour le plus majestueux des hommages…

 

Rose Gerald Van der Kemp

Le choix de la rose 

 

Gilbert Vahé, ancien chef jardinier des jardins de Monet, était à la recherche de rosiers “Diane de Poitiers”. C’est alors qu’il se tourna vers les  pépinières et roseraies Paul Croix, spécialistes de cette variété et obtenteur de roses. Puis, au cours de leurs échanges Dominique Croix lui proposera, comme elle me le raconte, une rose romantique, dodue, parfumée à l’image des roses que représentait Monet. Une rose qu’elle se propose  d’offrir à la Fondation…  Ce sera la rose Gerald Van der Kemp.

 

Rose Gerald Van der Kemp

@Fondation Monet

 

Par ailleurs, cette rose Gerald Van der Kemp est un buisson, très résistant aux maladies, et cultivée sans traitement chimique. De fait, c’est une rose pulpeuse, ronde, harmonieuse avec un parfum intense, parée d’une cinquantaine de pétales.

 

Naissance d’une rose 

 

Saviez-vous qu’il fallait  10 ans pour qu’une nouvelle rose voit le jour ? C’est là tout le travail des pépinière Paul Croix, membre du cercle fermé des obtenteurs de roses….un geste qui se transmet de génération en génération  ! Aujourd’hui, repris par Dominique Croix et son mari Jacques Ranchon.

 

Rose Gerald Van der Kemp

@Fondation Monet

 

“Une fois, la décision prise de créer une rose, le choix des géniteurs, ne se fait jamais au hasard. De plus, la création d‘un nouveau rosier, demande un temps de réflexion, basée sur l’observation. Ensuite, il faudra réunir des qualités résistantes aux maladies. Bien que la conception sera imaginée dans ses moindres détails, ce sera néanmoins, la nature qui aura le dernier mot” me raconte Jacques Ranchon.

 

@Fondation Monet

 

C’est donc avec beaucoup de patience, de persévérance, de savoir faire, mais énormément de passion, que Dominique et Jacques réalisent chaque année, des milliers d’hybridations dont une, peut-être, donnera naissance à la “Rose parfaite”…

 

Quelques mots de la pépinière Paul Croix 

 

Les pépinières et roseraies Paul Croix, situées à Bourg-Argental, viennent de fêter ses 200 ans. Aujourd’hui, elle est dirigée par Dominique Croix avec son mari Jacques Ranchon. Quoi de plus normal quand on a grandi dans une roseraie….

En fait, Dominique a été initiée à l’hybridation par son père Paul Croix et son grand-père Jean Marc, les deux hommes de sa vie, comme elle aime à le dire. Deux hommes au caractère très différent. L’un artiste, peintre et écrivain avec des idées visionnaires, et l’autre un artisan de la rose. Un homme qui aimait la rose, avait l’amour de son métier, et la patience nécessaire.

 

Rose Gerald Van der Kemp

La rose Astrée @Pépinière Paul Croix

Il était donc évident que Dominique se devait de continuer l’oeuvre familiale, dédiée aux roses.  C’est une battante, une passionnée, qui ne respire qu’à travers sa pépinière… “J’ai toujours ce besoin d’avancer, de continuer à m’améliorer, à affiner mon travail” me confie t-elle.  Là encore, elle peut faire siennes, ces quelques phrases d’Adrien Sénéclauze, parues dans un de ses catalogues : “Je n’ai reculé ni ne reculerai devant aucun sacrifice pour porter et maintenir mon établissement” ajoute t-elle.

Enfin, la Rose “Astrée” détentrice du titre de “plus belle rose de France”, et sans oublier  la Rose “Aventure” partie à la conquête des jardins américains en 1957, figurent parmi les stars de la pépinière. Depuis, la rose “je t’aime”, la rose “jardin de Ste Thérèse”, la rose “Louis Gerossier”, la rose “Pape François” et  la rose “Université de St Etienne” sont devenues les bestsellers.

 

@Pépinière Paul Croix

Toutes ces belles roses siègent dans un parc de 5ha. Outre des collections végétales exceptionnelles de magnolias, d’azalées, de glycines, vous pourrez admirer, la grande roseraie de 20 000 rosiers sous forme de massifs,  la petite roseraie réservée plus particulièrement à l’initiation à l’hybridation, la taille et l’entretien des rosiers. Enfin, vous découvrirez aussi la roseraie de collection, regroupant 450 variétés de roses anciennes et de rosiers botaniques. Des visites guidées de la pépinière sont aussi régulièrement proposées.

Fondation Claude Monet  84 rue Claude Monet 27620 Giverny

Pépinière et roseraie Paul Croix 2 boulevard Almandet – BP 9 42220 Bourg Argental

1 Comment

  1. Une bouffée de fraicheur dans laquelle se plonger…

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup