Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Mai 17, 2018 in Choisir son parfum, Sentir/Goûter | 0 comments

Connaissez-vous Ella K ?

Connaissez-vous Ella K ?

Aujourd’hui, c’est la folie des marques de parfums rares ! Cependant, y a t-il beaucoup de marques fondées par une femme, et de surcroît par un parfumeur créateur ? A ce jour, on peut citer Patricia de Nicolaï, Olivia Giacobetti avec Iunx ou encore l’anglaise Lynn Harris avec Perfume H. Et maintenant, je vous propose de découvrir Sonia Constant, parfumeur chez Givaudan et fondatrice de la marque Ella K.

C’est dans l’élégante et minuscule boutique, Ella K, au Palais Royal, que j’ai rencontré Sonia Constant. Cette boutique a été imaginée comme un cabinet de découverte, épuré et élégant. Aussi, Patrick Norguet, l’architecte, a voulu que chacun des parfums Ella K, puisse s’exprimer. C’est pourquoi, il a choisi des matériaux nobles  le marbre et le bois, pour accompagner ces histoires olfactives, en passe de devenir des légendes !

Pourquoi Ella K ?

“Ella K est un clin d’oeil à Ella Maillart….Outre le fait que mon mari Olivier Gagliardi, ait connu Anneliesse Hollmann, photographe indépendante et l’héritière du chalet d’Ella Maillart, j’ai toujours été fascinée par les aventurières. Et plus encore, “chacune de ces femmes est allée au bout de leurs rêves, défendait leur conviction, avec l’audace” me raconte Sonia. 

Ella K

Outre Ella Maillard, ce fut Alexandra David-Neel, Amélia Earhart et Karen Blixen qui se sont laissées guider en toute confiance par leurs intuitions et leurs passions. C’est donc à ces belles âmes que Sonia a voulu rendre hommage. 

Et le K ? C’est un clin d’oeil au grand-père de Sonia ! Un homme courageux, fort, travailleur, passionné, qui lui a inculqué ces belles valeurs.

En outre, Ella K parcourt le globe à la recherche de la beauté, de paysages rares et d’émotions vraies.

7 Parfums, 7 Voyages….

Ella K est une invitation à toutes les femmes, pour qu’elles se reconnaissent et se racontent au travers de l’un des 7 parfums, qui ne sont autres que 7 voyages….Plus encore, c’est à partir d’émotions, de souvenirs des voyages que Sonia et son mari Olivier, ont réalisés.

En fait, au coeur de chacun des parfums, vous retrouverez un ingrédient iconique du pays et du souvenir évoqué, à savoir, l’Iris pour Baiser de Florence, les fleurs d’eau pour Pluie sur Ha Long, la Spider lily pour Brumes de Khao-Sok, la rose Scarlett pour Lettre de Pushkar, le vétiver pour Epupa mon Amour… A chaque fois, l’ingrédient  est sublimé par une palette d’ingrédients naturels rares, et de molécules de synthèse de la plus haute qualité.

Enfin, chacun des parfums d’Ella K est un voyage. Néanmoins ce qui m’a surpris c’est que chacun d’eux raconte une histoire d’une extrême richesse olfactive. Ce que je veux dire, c’est qu’à chaque instant où j’ai pu les sentir, je sentais à la fois distinctement les ingrédients seuls et ensemble. Outre le fait que tous sont beaux, j’avoue avoir quelques préférences. Même si sa destination n’est pas exotique….j’apprécie “Baiser de Florence”. Son accord iris et encens, doux et mystérieux est superbe. “Pluie sur Ha Long” m’emmène dans des jardins printaniers, avec à la fois, des fleurs connues et moins connues, remplies d’eau, et réveillées par une pointe sucrée et acidulée de la rhubarbe. Puis, je terminerai sur “Lettre de Pushkar”, une invitation à un beau voyage en Inde. J’y plonge dans une brassée d’épices, soutenue par un oud, présent mais à aucun moment envahissant. Pour terminer, je dois rajouter que tous sont élégants et tous sont étonnamment tactiles.

Tout est détail et poésie

Chez Ella K, tout est détail et poésie. Fascinée par les années 20/30, c’est tout naturellement que Sonia a puisé dans l’héritage Art Déco. Des détails que l’on retrouve dans les formes géométriques et minimalistes des flacons. Sans oublier le bouchon or, du laiton qui rehausse les couleurs sombres fortes des parfums.

Toujours dans le même souci du détail, Sonia et Olivier, se sont entourés des meilleurs artisans et d’amis à venir participer à leur aventure.

C’est ainsi que Senjiro Nakata, artiste basé à Kyoto, a illustré chaque destination d’un dessin typique de l’Ubiyo-e.  Ce mouvement artistique japonais de l’époque d’Edo (1603-1868) a beaucoup inspiré les impressionnistes.

 

Ella K

Par contre, le flacon Ella K a été confié à Waltersperger, la verrerie de 100 années d’excellence. Ce flacon exclusif, façonné et poli à main a été réalisé dans la cristallerie normande. Enfin, les gravures d’Ella K furent excéutées chez Stern, la maison d’excellence fondée en 1836.

Au déla de la beauté de chaque détail, il y a de la poésie chez Ella K. Chaque coffret renferme un poème écrit par un des amis de Sonia. Un poème qui vous emmène aussi bien vers un voyage immobile qu’un voyage réel.

Suivons la libellule

Aviez-vous remarqué que l’animal totem d’Ella K était une libellule ? Eh oui, la libellule est un symbole de victoire et de mémoire au Japon. Un pays qu’affectionne Sonia.

Ella K

@EliseToide

 

De fait, la libellule orne souvent les armes des samurai (garde des katana, casques, …) ou parfois le blason d’une famille ou d’un clan. Et surtout, elle symbolise la force et le courage, voire la victoire. L’une des principales raisons du rattachement aux samurai, tient à ce que la libellule ait la particularité de toujours aller de l’avant et de ne jamais faire demi-tour !!… Elle peut certes faire “marche arrière” mais elle reste toujours de face, tel le samurai faisant continuellement face à ses adversaires, sans jamais leur tourner le dos et ce quelque soit la situation !

Qui est Sonia Constant ?

Tout enfant, un des premiers mots prononcés par Sonia était “fleurs” !… Etait-ce un signe prémonitoire à sa vocation ? Toujours est-il que son parcours pour devenir parfumeur, n’a pas été un longue fleuve tranquille ! Après l’ISIPCA, et un stage d’été, la porte de chez Givaudan s’est ouverte ! Pour entrer à l’école de parfumerie Givaudan, ce fut un peu… plus long. Ses mentors furent avant tout Olivier Pêcheux, parfumeur Givaudan et Christine Nagel, aujourd’hui parfumeur Hermès. 

Ella K

@DR

La passion de Sonia dans la création réside dans la recherche d’accords. En réalité, c’est tout autant l’idée de départ que les finitions d’un parfum qui la séduisent. Deux étapes très importantes ! Cependant, elle aime aussi s’imprégner de l’univers du créateur et de son histoire pour mieux la traduire en notes olfactives. 

En conclusion, Sonia a toujours su qu’elle voulait créer un jour, sa propre marque...”Etre directeur artistique et parfumeur, pour partager mon histoire et mes valeurs, tel était mon envie” me confie Sonia lors de mon interview. Néanmoins, comme elle aime à le souligner, cette aventure n’aurait pas été possible, sans l’aide et la contribution de son mari, Olivier Gagliardi !

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup