Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Jan 8, 2018 in Sentir ou Goûter, Sentir/Goûter | 0 comments

Les 7 tendances des parfum & des saveurs 2018

Les 7 tendances des parfum & des saveurs 2018

Depuis peu, on assiste à un retour en grâce de l’odorat, ce sens oublié, voire même jusqu’ici méprisé ! Certes, c’est une bonne chose, si ce sens est redécouvert, mais il serait préférable qu’il le soit, par le plus grand nombre…. Pour cette nouvelle année, j’ai décidé de vous parler des tendances des parfums & des saveurs. En voici au moins 7 : vers une protection de l’environnement, une envie de sourcing, à la naissance de nouvelles marques de parfum, venues d’ailleurs…. Alors, partons ensemble à la découverte de ses tendances.

Tendance des parfums & des saveurs 

L’année 2018 sera Ultra Violette ! Placée sous l’égide du 18-3838 Ultra Violet sélectionné par Pantone, cette année 2018 s’annonce anticonformiste, mystique, originale, à la fois provocante et profonde. Aussi, regardons de plus près, les tendances, issues du monde des parfums & des saveurs.

1 Développement durable 

Déjà les parfums Thierry Mugler avaient ouvert la brèche dès 1992 avec les sources Thierry Mugler, permettant aux consommatrices, de remplir à nouveau leur flacon sur leurs points de vente. De son côté, la marque Azzaro, devint partenaire de l’expédition “Under The Pole”, un projet explorant le monde sous-marin, pour mieux le préserver. Enfin, la forêt Mugler aux côtés de “Pur Projet”, avait aussi participé à la sauvegarde des richesses naturelles, dans le nord du Perou, et au jardin botanique Santa Rosa.

Thierry Mugler et Azzara avec Pur Projet en 2017

Les parfums Thierry Mugler et Azzaro (Clarins Fragrance Group) accompagnés par Pur Project, ont décidé d’initier dernièrement, le projet pilote de la production d’un alcool de parfum, produit à partir de l’agroforesterie, associée à la culture de la betterave sucrière.

 

C’est un projet qui tient à coeur à sa présidente du groupe Sandrine Groslier pour qui “Le luxe est une vision pérenne et audacieuse du monde, où se côtoient l’émerveillement du quotidien et la transmission aux générations futures. Un luxe résolument engagé, en faveur de la planète, sans concession, sur la part d’émotion et de rêve, que doivent apporter nos créations. Ce projet pionnier s’inscrit parfaitement dans notre engagement pérenne.”

En effet, l’objectif de ce projet est de renforcer la biodiversité de l’agroécosystème et ainsi produire une betterave sucrière plus résiliente. A cet effet, il est important d’inspirer une évolution des pratiques et par la même, obtenir la production d’un alcool, toujours plus exigeant d’un point de vue environnemental… Un bel engagement de la part de ce groupe, qui met en évidence que le parfum n’est pas que futilité !

Les Parfumeurs du monde

Les Parfumeurs du monde, sont la belle aventure, d’un groupe de 6 parfumeurs amis (Isabelle Gelée, Perrine Scandel, Jean-Claude et Eric Gigogot, Michel Roudnitska, et Thierry Bernard). Tous amoureux des matières premières naturelles, ils se sont donnés comme objectif, la création d’une ligne 100% naturelle, éditée en 5 Carnets de voyage Olfactif. Leur volonté étant de donner une autre image de la parfumerie française.

Chaque parfumeur a une Terre Parfumée souvent lointaine, riche d’identité et de générosité. Derrière chaque essence, il y a une histoire d’homme, de terre, de vie. 6 contes olfactifs sans oublier l’éthique. Un élément présent toutes les actions, de toutes leurs relations et de tous leurs parfums.

C’est ainsi qu’un engagement solidaire envers l’association, Cœur de  Forêt a vu le jour. Plus précisément, les Parfumeurs du Monde souhaitent aussi générer un impact environnemental, social et économique positif dans les pays producteurs de matières premières naturelles, et contribuer au Monde de demain. De cette façon, ils s’engagent à soutenir l’association Cœur de Forêt dont l’action est de participer à un modèle économique, tout en protégeant la nature et ses habitants.

Pour cela, ils reversent à Cœur de Forêt un pourcentage de leurs ventes et s’approvisionnent, pour une partie des matières premières, auprès des filières bio et équitables, développées par cette association.

2 Les fleurs séchées et les herbiers 

À la fois décoratives et parfumées, les fleurs séchées semblent faire leur grand retour. Désormais, elles ne sont plus considérées comme poussiéreuses, ou vieillottes ! Cela permet de réaliser des bouquets de fleurs à la durée plus longue que les bouquets de fleurs fraîches. En effet, leur poésie durable enchante… C’est ainsi que la nouvelle officine Buly s’est entourée de la fleuriste Miyoko qui compose des bouquets de fleurs sèches avec des fleurs provenant du Japon.

Par ailleurs, l’Artisan Parfumeur dont les parfums puisent au coeur de la nature, a invité la marque Herbarium à venir exposer ses herbiers dans leurs boutiques.

3 La première femme parfumeur a crée sa propre marque

Après ces messieurs les parfumeurs qui ont lancé leur propre marque, Sonia Constant, parfumeur chez Givaudan se lance cet automne. Son aventure s’appelle Ella K, un clin d’oeil aux femmes aventurières telles Alexandra David-Néel, Ella Maillart, Anne-Marie Schwarzenbach. En effet, Sonia a décidé d’offrir pour sa première collection, 7 parfums comme 7 moments, ou encore 7 voyages. Ce seront Baiser de Florence, Lettre à Pushkar, Pluie sur Ha Long…. Des parfums que vous pourrez retrouver à la Galerie Montpensier, au Palais Royal dans la première boutique. Je reviendrai sur ces parfums dans un autre article.

@Maeva Delacroix

 

Sonia aime à dire « J’ai toujours vu mon travail de nez comme une manière de parler à l’inconscient des autres. J’attise leur curiosité, je les invite au voyage. Après, ces parfums partent, sans moi. Ils s’approprient mes souvenirs et font leurs propres découvertes. Mes créations sont de véritables destinations. Elles sont des lieux dans lesquels chacun peut flâner à sa guise. Je n’impose rien : je ne fais que suggérer. »

4 Les marques venues de l’étranger

En fin d’année 2017, la marque portugaise Claus Porto fêtait ses 130 ans avec la sortie d’un parfum et d’un livre retraçant son histoire, illustrée de magnifiques étiquettes. Et depuis peu, la marque Granado déjà présente au Bon Marché, vient d’ouvrir sa propre boutique au 21 rue Bonaparte. 

Au gré de mes recherches et de mes rencontres à découvrir de nouvelles histoires, de nouveaux parfums, j’ai été frappée par l’enthousiasme des fondateurs et l’authenticité de leurs histoires, sans être juste des concepts marketing.

Blanc de Paris

En effet, Béatrice Aguilar pour Scent on Canvas et Anastasia Sokolow pour Suleko ont pris le parti de lier le parfum à l’art. Toutes deux passionnées, l’une franco-espagnole et l’autre russe sont allées jusqu’au bout de leur démarche. Hormis des parfums créatifs, elles offrent soit une gravure noir et blanc signée de l’artiste, pour Scent on Canvas soit un flacon réalisé par un artiste mettant en avant une technique pour Suleko.

5 L’amour des agrumes

Parmi les chefs ou les chefs pâtissiers, les agrumes remportent la palme d’or. Il est vrai qu’ils se marient merveilleusement bien, autant dans des gâteaux, des crèmes que du poisson, ou même des salades….Ce n’est pas un hasard si Anne-Sophie Pic vient d’écrire un livre, Les Agrumes avec le Conservatoire des agrumes de San Giuliano en Corse. D’ailleurs elle  explore avec les chercheurs de l’Inra et du Cirad, mais aussi expérimente, sent, arpente les vergers parfumés, goûte et observe pour mieux témoigner, d’un patrimoine humain et gastronomique exceptionnel. Ce sont au total 130 variétés d’agrumes décrits. 

Pour Anne-Sophie Pic, les agrumes constituent une trame importante de son territoire d’expression. Elle se rend comme beaucoup, chez Michel et Bénédicte Bachès, les maîtres dans l’art de cultiver les agrumes. En effet, ces derniers étaient toujours présents aux journées de Courson, là où je les ai rencontrés. D’ailleurs, c’est à la suite d’une visite chez eux, qu’Anne-Sophie Pic imaginé sa dernière création : une langoustine marinée au miel de Bruyère blanche, accompagnée d’un dashi de langoustines, parfumé au  Kororima, à l’angélique et aux zestes de Yuzu en surmaturité.

De son côté, Antoine Heeraz, fondateur et chef du Chamaré Montmartre, est aussi un autre chef passionné par les agrumes. Des agrumes qu’il rencontrera chez Michel et Bénédicte Bachès, des pépiniéristes des Pyrénées Orientales. « Ce sont des produits à forte identité gustative. D’autant que chez Bachès, le catalogue propose des agrumes d’une qualité exceptionnelle. » En réalité pour lui, les agrumes relèvent par petites touches, gustatives ou techniques, des créations limpides qui soulignent, que le chef comprend tout simplement, le sens du mot équilibre….

6 Le sourcing commun au parfum et aux saveurs

Que ce soit dans le monde des saveurs ou des parfums, le sourcing des bons ingrédients est indispensable, tout en respectant les agriculteurs. Les consciences ont bougée et n’admettent plus, tout simplement, les attitudes d’antan. 

C’est ainsi que Stéphane Bonnat suit la culture du cacao depuis toujours et aujourd’hui possède ses propres plantations. A cet effet, il passe 5 mois de l’année sur le terrain à la recherche des essences les plus rares. Comme il le confie : “Sur place, je suis toujours à l’écoute des producteurs qui cultivent en général, leurs parcelles de père en fils, depuis la nuit des temps. Ils ont par ailleurs d’excellentes notions de botanique. Je me déplace toujours avec des tablettes de chocolat Bonnat, afin qu’ils puissent goûter et comprendre les parfums que je recherche.” D’ailleurs, son père Raymond fut le pionnier à se lancer dans l’aventure des grands crus de cacao pures origines : Côte d’Ivoire, Ceylan, Trinité, Puerto Cabello…

Daniel Mercier, chocolatier

D’autre part, Daniel Mercier a investi dans une plantation au Yucatan (Mexique) et au Vietnam. Un rêve d’enfant qu’il a réalisé en mars 2016. Son idée était, d’augmenter et de diversifier la qualité du cacao tout en  permettant à la fève de révéler toutes ses saveurs. “Nous allons commencer la récolte des cabosses”, affirme ce boulimique qui désire ardemment à l’accessibilité au plus grand nombre de la gourmandise reste accessible au plus grand nombre. Toujours croquant la vie  a pleine dents,  il a repris la Pâtisserie des Rêves.

@Gustavo Arcuri

Cette démarche est aussi celle d’Olivier Roellinger. Cet amoureux et magicien des épices a depuis toujours, été proche des producteurs locaux. D’ailleurs, il s’est engagé dans une démarche durable, pour se fournir des épices, d’une qualité irréprochable, tout en rémunérant le travail à sa juste valeur. 

Depuis de nombreuses années, les sociétés de création de parfum telles Robertet, Firmenich, Givaudan, Symrise ou encore IFF ont entrepris des programmes sur les ingrédients parfumés.

7 Le retour en grâce de l’odorat !

Le monde des odeurs est entré il y a quelques années dans le monde des hôpitaux avec le CEW, notamment à Garches pour aider les accidentés de la route à retrouver la mémoire. Un travail extraordinaire, mis au point avec IFF, qui se poursuit.

Le monde des odeurs et de l’odorat reprend petit à petit ces lettres de noblesse. Autrefois méprisé, on lui consacre même des expositions. Ce fut le cas d’Eléonore de Bonneval et de tout son travail sur les effets et les conséquences de l’anosmie. 

 

 

Soyez au parfum !
Vous serez au courant des nouveautés et de l'actualité du parfum

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup