Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Juil 24, 2019 in BettinaScope, Non classé | 0 comments

Concert Spleen x L’Age d’Or Villa Fragonard

Concert Spleen x L’Age d’Or Villa Fragonard

 

Après la projection en avant-première de la série Spleen, c’est à un concert Spleen x L’Age d’Or, que les grassois sont invités, ce jeudi 25 juillet 2019 à 21h à La Villa Fragonard à Grasse. Evénement qui promet d’être passionnant et sympathique. Il s’agit d’un concert electro, visuel et olfactif, mis en oeuvre par le groupe l’Age d’Or et Galimard. Pour m’éclairer, j’ai échangé avec Valentin Fayaud, l’un des fondateurs et du groupe et le musicien de la bande son de Spleen.

 

Spleen x L’Age d’Or à la Villa Fragonard 

 

La fine équipe de Spleen, poursuit son aventure avec un concert olfactif…. et soyez aux guets…. d’autres projets issus de Spleen sont à venir…

 

Suite des révélations 

Lors de mon article sur la série Spleen, je vous révélais que Charles Baudelaire avait des origines grassoises. Aujourd’hui, je poursuis…. pour vous dire qu’il avait aussi des liens avec le peintre Fragonard ! C’est toujours par sa mère et par la famille Girard….

 

Quel est le fil conducteur de la bande-son de Spleen

« Dans un premier temps, j’ai essayé de dégager une ambiance, plus qu’une cohérence d’époque. En effet, il fallait souligner la mélancolie de Baudelaire, ainsi que ses habitudes de vie tortueuses, le poids du clergé et la censure. Par ailleurs, il y a pas mal de scènes un peu fantasmées, ou l’on ne sait ce qui est réel ou rêvé, et pour cela les éléments électroniques fonctionnent très bien » m’explique Valentin Fayaud.

Une chose est sûre, il était important pour Valentin de mettre en avant la dynamique des épisodes, les tensions, les personnalités des personnages et garder un aspect mélodique, tout cela raisonne bien avec le romantisme de Baudelaire. 

 

Florian Beaume

 

Enfin, compte tenu des moyens limités de la série, il n’était pas possible de partir sur une bande originale trop orchestrale.  » C’est donc la raison pour laquelle, Florian était intéressé par mon profil, venant de la musique électronique, et aussi par mon habitude de travailler avec du visuel » poursuit Valentin.

 

Quid du concert à la Villa Fragonard ?

Ce concert va être une expérience immersive, plutôt abstraite, où chaque morceau embarque le spectateur dans un univers, une thématique, un visuel qui se déploie. « De fait, chaque morceau évoque une idée, une définition, mais il n’y a rien de rigidité, cela reste de la musique et des visuels, et nous laissons une libre lecture au spectateur. De plus, notre musique est électronique et plutôt expérimentale, un moyen de procurer des émotions, d’emmener les gens ailleurs, chacun y verra ce qu’il voudra » me raconte Valentin. Pour Spleen, Florian a invité le groupe l’Age d’Or,  à nous produire en même temps que le lancement de la série, pour mettre en évidence les autres facettes des artistes, qui ont collaboré au projet.

 

 

 

« Dans cet optique, le concert va reprendre plusieurs musiques présentes dans la série, aux côtés d’autres musiques du répertoire du groupe.  De son côté, Florian Beaume, a débuté une collaboration avec Caroline de Boutiny, parfumeur maison chez Galimard à Grasse.  Ce sera donc une projection olfactive. En effet, il s’agit d’une immersion,  l’immersion faisait partie intégrante de notre travail. Nous avons l’habitude de travailler les concerts avec de l’image. En réalité, nous cherchons à embarquer les spectateurs pour une expérience totale » me confie Valentin Fayaud.

 

Un concert olfactif Spleen x  L’Age d’Or ?

Pour sa deuxième expérience olfactive, Florian Beaume, s’est tourné vers Galimard à Grasse. D’un commun accord Florian et Valentin, ont décidé de travailler sur le thème de la fumerie d’opium, pour le concert ! « Mon brief pour le parfumeur était de travailler sur les sentiments contradictoires, que génèrent un tel lieu : l’évasion, l’oppression, l’enivrement d’un lieu clos et clandestin, comme la fumerie d’opium » me raconte Florian.

 

 

C’est donc Caroline de Boutiny, parfumeur maison depuis de nombreuses années, qui a été en charge de la création olfactive. Un projet qui était un rêve que Stéphane Roux, actuel directeur chez Galimard, société grassoise, appartenant à sa famille, depuis 5 générations. Pour lui, il est dommage que le parfum  ne soit pas plus associé à la musique, tout deux ayant des effets sur le psychisme.

 

 

Ce fut donc tout un challenge, pour traduire en odeur l’opium…. un ingrédient, la fleur de pavot, vous l’imaginez bien, n’est pas disponible sur la palette du parfumeur ! C’est donc la raison pour laquelle Caroline s’est tournée un univers oriental, si chère à Baudelaire. « Oriental et opium, espace et liberté, lassitude et ennui, furent les thèmes abordés pour créer ce parfum à diffuser » me raconte Stéphane Roux. 

 

Quelques mots sur le groupe L’Age d’Or ?

L’Age d’Or a été fondé en 2012, par Valentin Fayaud, alors “bedroom producer” prolifique sur bandcamp et soundcloud. Un an plus tard, il sort un premier EP éponyme, sur le label anglais Basilar Records. Et un live, voit le jour avec la collaboration du VJ Nicolas Michel. C’est ainsi que la suite s’écrira à 4 mains.

Après plusieurs opus (signés chez XVIIIEMEPENINSULE) sortis durant ses dernières années sous une formation instrumentale electro pop, le groupe concentre maintenant son activité autour de lives avant-gardistes (Idm, ambiant). Depuis un an, le duo présente ses performances à travers l’Europe, lors de manifestations mêlant musique électronique, arts contemporain et numérique. En effet, l’Age d’Or côtoie autant un versant plus expérimental de la scène électronique, que des événements, où les développeurs se mêlent aux artistes pour proposer les sonorités et les images de demain.

 

@L’Age d’Or

 

A travers leur projet, le duo tente de redéfinir une expérience unique et immersion, où la musique et la vidéo se combinent autour de plusieurs thèmes (symbolique, spirituel, sociale…), offrant ainsi un langage commun.

Autour d’influences cinématographiques, le duo mélange différentes compétences. Que ce soit du sound design, des images d’archives, de la synthèse aux véritables séquences de tournage, il créé son propre univers: destructuré, complexe et esthétique. Le duo défend des intérêts créatifs, autour d’idées originales et artistiques, grâce à une reflexion portée sur l’innovation technologique.

Je ne peux que vous souhaiter un bon concert olfactif et unique en son genre.

Villa Fragonard : 23 Boulevard Fragonard, 06130 Grasse 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup