Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Oct 21, 2019 in Choisir son parfum, Femme, Homme, Parfums, Sentir/Goûter | 0 comments

Buly 1803 entre au Louvre

Buly 1803 entre au Louvre

Grande première, le musée du Louvre a ouvert ses portes à l’Officine Universelle Buly 1803. Sur invitation de la marque de parfum, 8 grands parfumeurs français ont été conviés à imaginer et à interpréter le tableau ou la sculpture de leur choix. 8 parfums que vous pourrez retrouver dans le pop-up store du Louvre, jusqu’au 6 Janvier 2020, et à la boutique Buly 1803 de la rue Bonaparte. Suivez le guide, pour en découvrir le processus de création.

 

Hormis les musées du parfum en France, le parfum, est depuis de nombreuses années maintenant présent dans les expositions de musées d’art. De plus, il est aussi rentré avec les conférencières (In the Ere avec Constance Deroubaix et Essence et Art avec Catherine Werber) qui ont une lecture synesthésique de la peinture et de la sculpture. Au final, on peut dire que le sens olfactif permet désormais d’accéder à une autre approche de l’art.

Ici, la grande première est d’avoir donné carte blanche à 8 parfumeurs créateurs. En toute liberté, ils ont pu choisir l’oeuvre de leur choix, et imaginer le parfum de leurs tableaux ou sculptures. En effet, Ramdame Touhami et Victoire de Taillac, les fondateurs de l’Officine Universelle Buly 1803, n’ont eu de cesse d’oser, de bousculer la parfumerie en créant de nombreux projets artistiques innovants. Parcours de quatre parfums parmi les huit œuvres choisies.

 

La Nymphe au scorpion de Lorenzo Bartolini par Annick Ménardo

 

Le choix d’Annick Ménardo s’est porté sur la Nymphe au scorpion, une des oeuvres phares du salon de 1845. Ce sculpteur est le parfait représentant du mouvement puriste, à la croisée du néo-classicisme et du romantisme. De cette oeuvre se dégage une forme de sensualité, où le jeune femme risque de perdre sa vertu, bien que protégée par un scorpion. En effet, le marbre révèle un épiderme proche de la réalité, accentué par la courbe et contre courbe du modèle.

 

Buly 1803

 

Pour son interprétation olfactive, Annick a tout de suite pensé à un arbre blanc, lisse et poli. “J’ai utilisé des notes aldéhydées, des notes métalliques (coriandre) et du musc pour simuler la jeunesse de la nymphe.  Pour ailleurs, le poison du scorpion, est suggéré par l’amande amère avec son côté régressif.” raconte Annick Menardo. En un mot, c’est un parfum aldéhydé contemporain.

 

Parfums réalisés par Annick Ménardo :  Bois d’argent de Dior,  Hypnôse de Lancôme, Jaïpur Homme de Boucheron

 

Saint Joseph charpentier de Georges de la Tour par Sidonie Lancesseur

 

C’est une des oeuvres représentatives de l’artiste lorrain, reconnue pour sa maîtrise du clair-obscur et de son style caravagesque. En réalité, cette scène qui montre Saint Joseph et l’enfant Jésus, est éclairée à la chandelle, pour évoquer l’intimité et la douceur de la représentation.

De cette œuvre construite autour de la dualité, Sidonie a voulu retranscrire la puissance des contrastes : entre jour et nuit, entre chaleur et fraîcheur, entre jeunesse et vieillesse. Ce sont donc de riches notes ambrées, relevées par des notes épicées et fleuries, que Sidonie a choisi d’associer à des notes boisées de cèdre, rappelant la chaleur d’un feu de cheminée.

 

Buly 1803

 

“J’ai tout de suite su ce que je voulais reproduire en odeur cette peinture. Je voulais à la fois créer un parfum très boisé, chaud pour reproduire le côté sombre, et en même temps cette innocence, telle une vibration pour reproduire cette lumière incroyable. Il était important pour moi, que ce parfum soit contrasté comme la peinture peut l’être, avec un effet chaud, ambré et une note plus fusante de baies roses” raconte Sidonie.

 

Parfums réalisés par Sidonie Lancesseur : Chloé, Parco Palladiano IX de Bottega Veneta, Rose Royale de Lalique

 

La Grande Odalisque de Jean-Auguste-Dominique Ingres par Domitille Michalon-Bertier

 

La Grande Odalisque est une commande de Caroline Murat, la soeur de Napoléon I, et a été réalisée à la même époque que le Radeau de la Méduse. Ce tableau est un hymne au nu féminin, un sujet qui hantera toute la carrière d’Ingres. A première vue, ce tableau rappelle la Venus de Turbino, mêlée à un parfum d’Orient. Un Orient fantasmé et rêvé. Au final, le symbole de la beauté aux arabesques délicates du nu.

 

Buly 1803

 

Un tableau apparu comme une évidence pour Domitile Michalon-Bertier. Cette dernière a travaillé le parfum autour d’une peau très talcquée autour de l’héliotrope, l’amande amère et la fève tonka pour évoquer l’ambiance orientale. Elle y ajoute aussi beaucoup d’épices, telles que le poivre rose, la cardamome, une trace de cumin pour accentuer la sensualité. Puis, un bois de cashmeran, un bois vibrant associé à un bois de cèdre, qui structure le parfum. Enfin, de l’encens pour représenter ce boudoir, où un brûle parfum est posé aux pieds de la jeune femme.

 

Parfums réalisés par Domitile Michalon-Bertier : Eau Tropicale de Sisley,  Couture de Lanvin, Sacred Osmanthus d’Alexander McQueen

La Vénus de Milo  par Jean-Christophe Hérault

 

Découverte à Milo, dans l’archipel des Cyclades en Grèce, cette statue de marbre blanc représenterait Aphrodite, déesse de l’amour ou Venus pour les Romains mais aussi Amphitrite, déesse de la mer vénérée à Milo.

Ce choix était une évidence pour Jean-Christophe Hérault. “Lorsque j’étais enfant, nous en possédions une reproduction. Je la touchais, j’avais un lien complice avec elle. Mais à l’euphorie, a succédé l’angoisse ! Qu’allais-je créer qui soit digne de ce chef-d’œuvre ?” nous dira t-il.

 

Buly 1803

 

Traduire la féminité de la déesse de l’amour, en parfum était un vrai challenge. C’est ainsi que Jean-Christophe a choisi des notes florales comme le jasmin et le gardénia, associées à des notes boisées et ambrées, pour exprimer toute la sensualité, qui se dégage de cette sculpture. “Et de la mandarine, car sa nudité de marbre exprime une sorte de fraîcheur. Je l’imaginais bouger, rêver… Elle m’a hanté !” me confiera t-il.

Parfums réalisés par Jean-Christophe Hérault : Amazinggreen de Comme des Garçons,  Alien Man de Thierry Mugler, Ambre d’Alexandrie de Boucheron

 

Buly 1803 propose ces 8 parfums dans une collection exclusive, disponible au pop-up store, sous la Pyramide du Louvre et à la boutique de l’Officine Universelle Buly 1803. Chacun d’eux est proposé :

 

Buly 1803

Eau Triple

L’invention du premier parfum de peau à l’eau. La formulation sans alcool révèle toute l’intensité de la senteur. (75ml, 150€)

Bougie Odoriférante en terrazzo alla Veneziana

Un objet somptueux et durable, composé de cire végétale parfumée. (150€)

Alabastre

Dans un écrin de porcelaine, une pierre volcanique diffuse intensément et à froid les senteurs. (75€)

Feuille de savon parfumée

Cette fine feuille de papier saponifiée se dissout au contact de l’eau. (20€)

Cartes postales parfumées

Les oeuvres du Louvre réinterprétées et délicatement parfumées.(7€)

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.