Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Avr 7, 2013 in Choisir son parfum, Sentir/Goûter | 0 comments

A Quoi sert une classification olfactive ?

A Quoi sert une classification olfactive ?

Tout comme la peinture est répertoriée par courants distincts selon les époques, la musique par ses styles, la littérature par ses genres, la parfumerie possède aussi sa classification. Même, si un système de classification est toujours contestable, il reste néanmoins, un guide non négligeable, pour se repérer et mieux comprendre un art.Au pays des parfums, regardons de plus près en quoi consiste la classification olfactive des parfums féminins et masculins.

Qu’est ce qu’une classification olfactive ?

Des roses

Elle regroupe, les parfums en famille olfactive en fonction d’accords caractéristiques communs. Un accord est un effet obtenu par le mélange de deux ou plusieurs matières premières : un accord rose-jamin ou un accord rose-violette. Ces dernières peuvent être différentes mais leur odeur demeure semblable. Plus précisement, un accord peut être constitué d’une rose et d’un jasmin et un autre d’un jasmin, d’un muguet et d’un œillet. Ces deux accords seront classés dans la famille florale, même si le parfumeur n’a pas utlisés les matières premières différentes.

Les 7 familles

L’accord détermine le caractère, la personnalité et donc la famille olfactive. Ce dernier, se sent du début de la vaporisation jusqu’à l’évaporation finale du parfum. Toutefois, chaque parfum révèle plusieurs facettes que l’on appelle « sous-famille ». Par exemple, J’adore de Christian Dior est un parfum floral avec une facette fruitée et Déclaration de Cartier est un parfum boisé avec une facette épicée.

Chaque société de création de parfum comme Givaudan, Symrise, Mane Fils, possède sa propre classification.

A qui est-elle utile ?

© Bettina Aykroyd

© Bettina Aykroyd

Une classification olfactive permet tant  qu’aux professionnels de se comprendre quand ils parlent de parfums récents ou anciens. Néanmoins, le principal objectif est d’aider des gens comme vous et moi à choisir leur nouveau parfum.

Une fois la famille olfactive repérée, il est facile de voir et d’essayer les autres parfums de cette même famille ou d’explorer la famille d’une des sous-familles du parfum.

Qui a créé cette classification olfactive ?

Depuis la nuit des temps, chaque société de création de parfums a possédé sa propre classification.

Malgré tout, la Société Française des Parfumeurs, a mis au point en 1984 la première classification de parfums. Cette association a été créée en 1942, avec pour objectif de promouvoir et défendre la qualité et le savoir-faire du parfum français et tout en défendant les valeurs du métier de Parfumeur-Créateur. Et depuis, cette classification est devenue la référence officielle en la matière.

C’est d’après un travail de recensement de tous les produits ayant existé depuis 1792, que la Commission Technique de la Société Française des Parfumeurs a élaboré la toute première classification. A cette époque, la commission était composée de parfumeurs comme Raymond Chaillan (créateur d’Anaïs Anaïs, Boucheron pour Homme), Jean Kerléo (créateur des parfums Jean Patou et de l’Osmothèque à Versailles), Raymond Pouliquen et Guy Robert (créateur de Calèche, Equipage, Madame Rochas). Cette toute première classification était alors limitée à la parfumerie féminine. Elle ne comprenait que cinq grandes familles olfactives subdivisées en plusieurs sous-familles.

La deuxième classification olfactive sera lancée et publiée en 1990 avec l’apport de deux nouvelles familles olfactives à savoir Hespéridée et Boisée avec leur sous-famille. On y a aussi ajouté les eaux de toilette, les parfums masculins ainsi qu’une classification des Eaux Fraîches.

La dernière date de 2001 avec sept familles et 47 sous-familles. Aujourd’hui la commission est présidée par François Robert, fils de Guy Robert et neveu d’Henri Robert (parfumeur Chanel, créateur Chanel N°19, Pour Monsieur)

Les 7 familles olfactives sont donc :

  • Hespéridée (Ô de Lancôme),
  • Florale J’adore de Christian Dior),
  • Fougère (Drakkar Noir de Guy Laroche),
  • Chypre (Mitsouko de Guerlain),
  • Boisée (Allure Homme de Chanel),
  • Ambrée-Orientale (Opium de Yves Saint-Laruent)
  • Cuir (Bel Ami d’Hèrmès).

Il semble que la particularité de cette dernière repose sur un classement par familles d’odeurs. A ce jour, cette classification est considérée comme la classification officielle des parfums.

Elle est disponible sous forme d’un classeur en français et en anglais et vendue à l’Osmothèque à Versailles (site internet : www.osmotheque.fr).

Cet ouvrage est indispensable à tous passionnés de parfums, désireux d’en savoir plus et de devenir incollable sur le sujet. La semaine prochaine démarre un billet expliquant en détail comment reconnaître les parfums de chaque famille olfactive.

Dites-moi si elle vous a aidé à découvrir de nouveaux parfums ou chefs d’œuvre de la parfumerie.

 

0 Comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Comment reconnaître les Hespéridés ? - Faire le tour du monde en parfums - [...] D’après la généalogie de Symrise, société de création, je vous présente, les parfums archétypes (ce sont les parfums aux…

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup