Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Mar 19, 2018 in Portraits, Se sentir bien, Sentir/Goûter | 0 comments

Qui est Philippe Banel ?

Qui est Philippe Banel ?

Grand, calme mais passionné, Philippe Banel est tout en hauteur ! Musicien, danseur, journaliste et aujourd’hui il partage son temps entre son webzine Tutti Magazine, sa clientèle en tant qu’aromatologue sans oublier les ateliers. J’ai fait l’expérience d’assister à un atelier dans le superbe cadre de l’Opéra Comique, et j’ai beaucoup apprécié son approche. Son prochain est le 27 mars 2018, à la Pharmacie Homéopathique Centrale, au 126 rue de la Pompe à Paris.

Comment s’est faite votre première rencontre avec les huiles essentielles ?

Philippe Banel Dès mon jeune âgeje collectionnais des parfums. A cette époque, je faisais déjà des mélanges avec des parfums. Un premier contact avec les odeurs… Mais ce n’est qu’à l’âge de 40 ans que j’ai pris connaissance des huiles essentielles à cause de problèmes de peau. Ce fut pour moi, un moyen efficace d’y remédier, et surtout sans effet secondaire.

Comment s’est faite la rencontre avec Aude Maillard ?

Philippe Banel C’est en suivant un atelier « Trousse d’urgence » que j’ai connu Aude Maillard. M’étant pris de passion pour les huiles essentielles, j’ai poursuivi et assister à d’autres ateliers. Puis, j’ai décidé de suivre son cursus d’aromathérapie scientifique pendant un an. La qualité et la rigueur scientifique d’Aude, mais aussi sa générosité et son approche humain m’ont séduit. Cette dernière est toujours prête à enrichir et à partager ses connaissances, sans compter avec ses étudiants. Pour moi, le cours qu’elle propose n’a pas d’équivalent…

                                                      Voici une fleur de Fragonia, une autre huile essentielle que j’apprécie

Vous êtes aromatologue, pouvez-nous nous en dire plus ?

Philippe Banel  Je tiens à préciser que l’aromatologue n’est pas un médecin. Donc, je m’appuie sur les diagnostics du médecin. N’oublions pas que les huiles essentielles sont le résultat d’une distillation donc le produit est concentré et puissant. Par ailleurs, il faut noter un détail important,  l’aromathérapie ne remplace en aucun cas l’allopathie. En revanche, le bien-être ou le mieux-être qu’apportent les huiles essentielles dans toutes les pathologies sont bien réels.

L’Hélichryse italienne, une de mes préférées !

Aujourd’hui, vous conseillez beaucoup de chanteurs. Pourquoi ?

Philippe Banel De par mon parcours de musicien et de danseur, de journaliste, puis de rédacteur en chef de Tutti Magazine, d’un webzine sur les acteurs de la musique, et tout ce qui tourne autour, je me suis intéressé tout naturellement à leur problématique. J’ai pu comprendre les pathologies que ces artistes développent par le stress et la souffrance des générées lors des représentations. 

Cependant l’aromathérapie n’est ni réservée à une activité ni à un profil particulier. Je pense que tout le monde peut en retirer des bienfaits, quels que soient les traitements allopathiques indispensables suivis par ailleurs.

Parlez-nous des ateliers à la Pharmacie Homéopathique Centrale ?

Philippe Banel C’est en cherchant une pharmacie de confiance à qui je pourrai adresser mes clients pour pour la réalisation de mes synergies, que je suis tombé sur la Pharmacie Homéopathique Centrale, rue de la Pompe à Paris. C’est une des rares pharmacies qui fabrique ses granules homéopathiques. Ils sont non seulement très sérieux, recevoir des commandes par internet qu’ils envoient dans le monde entier.

C’est ainsi qu’ils m’ont proposé de mettre en place quelques ateliers pour leurs clients, juste après la fermeture. L’atelier dure 1h30 et il est nécessaire de s’inscrire auprès d’eux. J’ai autant de plaisir à soigner mes patients qu’à partager ma passion, en animant des ateliers.

Quelles sont les huiles qui vous ont surprises ?

Philippe Banel J’apprécie beaucoup le Fragonia et l’hélichryse Faradifani. La première pour son côté équilibrant, calmant et sécurisant et la seconde pour sa fragrance subtile. D’ailleurs, il y a aussi l’hélichryse italienne, une huile étonnante. C’est avec cette dernière que j’ai appris qu’il ne fallait pas porter de jugement « j’aime, j’aime pas » dans la mesure où notre goût évolue…De plus, je dois dire qu’elle m’a sauvé. Au final, j’ai accepté son parfum et elle est devenue une amie très chère…

Je pourrais aussi ajouter le nard. Une huile biblique, qui fait monter la conscience des profondeurs. Pour finir, je terminerais, en disant que j’aime les huiles essentielles qui ont une forte identité !

Pour contacter Philippe Banel
aromaconseil@free.fr

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup