Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on Jan 27, 2014 in Sentir ou Goûter, Sentir/Goûter | 0 comments

Les 7 bonnes raisons d’apprendre à sentir

Les 7 bonnes raisons d’apprendre à sentir

Chaque jour et à chaque instant de la journée, nous sommes entourés d’odeurs. Apprendre à sentir rend possible leur identification. De cette façon, on accède à un univers, certes dense, mais qui donne la possibilité d’enrichir sa vie d’une nouvelle dimension sensorielle. L’expérience en vaut donc la peine !…

Découvrir ses goûts : une autre façon de mieux se connaître

@ Bettina Aykroyd

@ Bettina Aykroyd

Qui n’a pas fait l’expérience, un jour, de sentir une odeur, qui brusquement réveille un souvenir, un événement, une ambiance particulière, une personne… Ces odeurs n’ont de valeur, que par les évocations, qu’elles suscitent. Une rose, un café, chargés d’émotions, peuvent prendre une dimenstion poétique.

Parler d’odeurs plus que de parfums donne vie à la Vie en la plongeant dans son quotidien. Apprendre à sentir, amène à prendre conscience des odeurs, qui nous entourent et à savoir les identifier.

Mieux connaître ses goûts permet « in fine » de mieux se connaître, mieux appréhender le pouvoir des odeurs, si étroitement lié à notre mémoire intime.

Cette richesse olfactive acquise ouvre des horizons insoupçonnables. Cela permet aussi de mieux comprendre le lien entre notre mémoire et nos émotions.

En pleine séance d'olfaction à l'île d'Yeu ! Ce sont des Lys de sable © Bettina Aykroyd

En pleine séance d’olfaction à l’île d’Yeu ! Ce sont des Lys de sable
© Bettina Aykroyd

Apprendre à sentir, c’est réveiller et stimuler sa mémoire

Si on réfléchit bien, il n’y a rien d’étonnant à ce que l’odorat et la mémoire soient si liés puisque enfant nous découvrons le monde à quatre pattes. A ce moment de sa vie, nous flairons, humons et respirons tout. Sentir est donc une étape décisive de notre évolution, qui permet  d’explorer le monde. Aucune odeur n’est mauvaise puisque tout est odeur.

Dans la mesure, où l’odorat a dominé toute notre existence enfantine, pour décroître et stagner, il est normal, qu’une odeur réveille en nous, un souvenir d’enfance, avec une puissance mille fois plus grande qu’un paysage ou qu’une musique.

L’enfance est le seul moment de sa vie où l’homme occidental se sert de son nez comme instrument de réflexion, de découverte et de communication. Pourquoi ne pas s’y reconnecter …

Se relier à soi et aux autres

Désormais, nous savons que les odeurs jouent un rôle très important dans la vie de tous les jours. Si l’espace d’un instant, on oublie tous nos sens, on réalise que c’est l’odorat qui est à même de nous guider et nous faire découvrir le monde qui nous entoure.

Réveillons donc cette « belle endormie » qu’est le sens olfactif. Ce dernier, nous ramène sur le chemin de l’intériorité et à une meilleure perception de soi. C’est de cette façon, qu’il contribue à structurer notre identité, du fait d’étroits liens tissés entre notre vie affective et notre mémoire.

C’est aussi la raison pour laquelle, le parfum peut-être perçu comme l’émanation de la personne, qui le porte et qui projette, grâce à lui vers l’extérieur son être profond, son goût et ses aspirations secrètes. Il lui permet ainsi de s’exprimer, de s’affirmer, de fixer l’attention et pourquoi pas de séduire silencieusement… n’oublions pas que l’odeur ou le parfum sont une présence invisible !…

Si certaines œuvres s’écoutent, d’autres se regardent, le parfum, lui, a le privilège d’être une œuvre qui tout à la fois se respire, se regarde et s’écoute.

Apprendre à sentir, une invitation au voyage

Un clin d'oeil à la vanille de Madgascar ! © Bettina Aykroyd

Un clin d’oeil à la vanille de Madgascar !
© Bettina Aykroyd

Les odeurs, les parfums nous font voyager d’un passé lointain aux lointaines contrées visitées. En une seconde, une odeur de curry, nous bascule en Inde, une odeur de lavande en Provence… Les odeurs nous baladent dans l’air du temps et nous renvoient les essences confidentielles de notre mémoire. Pour Séville, sent les effluves de fleur d’oranger qui se glissent dans les ruelles tôt le matin au printemps. Tandis que le Yorkshire où j’ai vécu est une région battue par les vents. Néanmoins, en sentant Scottish Memories, la bougie du Prince Jardinier, j’ai été propulsée dans la campagne brumeuse, secrète et mystérieuse de cette campagne des soeurs Brontée mais aussi dans les collines de bruyère que l’on retrouve sur les landes du comté.

Donne vie et couleur à sa cuisine

    Que ferions-nous sans les fabuleuses épices du bassin méditérranéen     © Bettina Aykroyd

Que ferions-nous sans les fabuleuses épices du bassin méditérranéen
© Bettina Aykroyd

Tout concorde à penser, que notre odorat est un sens plus riche et plus profond, que nous ne le croyons. En fait, nous goûtons les plats par l’odorat. La preuve en est, lorsque nous sommes enrhumés, tout devient insipide !

Au royaume des sens, l’odorat est roi : sentir et goûter sont indissociables. L’un nous transmet le parfum de l’aliment avant même que nous l’ayons mis en bouche. Il déclenche, même de loin, une réaction primaire ; l’envie d’où la si agréable mise en appétit.

L’odorat nous permet de contrôler la qualité de ce que l’on va déguster. Il s’avère que 90% du plaisir que nous apportent les aliments viennent de  leur parfum et uniquement 10% du goût qui ne perçoit que 4 saveurs (l’acide, l’amer, le salé, le sucré). Apparemment, au fond de la bouche s’ouvrent les prolongations élargies des narines qui provoquent un appel d’air et nous font humer tout autant que par le nez, les odeurs des mets que nous dégustons. Rien d’étonnant à ce qu’une herbe aromatique ou une épice réveillent et illuminent un plat ou un déssert.

Procure une sensation de bien-être

Sentir, respirer les odeurs que dégagent les huiles essentielles peut apporter un bien-être au quotidien. Parmi elles, il y en a certaines qui nous veulent du bien comme la bergamote qui enlève le stress, l’ylang ylang par sa douceur s’occupera plus des colères et des peurs. Il s’agit là de ce qu’on appelle l’olfactothérapie. Son objectif étant de « sentir pour mieux se sentir ». On se rend compte du rôle important que l’odorat peut jouer malgré la suprématie de la vue et de l’ouïe.

Mieux choisir son parfum

Désormais muni d’un carnet de senteurs qui raconte votre vie olfactive et vos voyages olfactives dans le monde, vous êtes plus à même de choisir un prochain parfum. Si vous avez envie d’être encore plus calé, je vous invite à une balade au travers des familles olfactives. Un voyage qui vous permettra de comprendra les choix de vos parfums précédents et ce que vous aimez. Et là, vous serez à même de savoir si vous avez envie de continuer sur le même chemin olfactif ou d’en explorer un autre.

Si le billet vous a plu, laissez-moi votre commentaire et partageons nos souvenirs olfactifs.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup