Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on Août 2, 2017 in Plantes, Plantes à Parfum, Weekend Olfactif | 0 comments

Le jasmin grassois fêté du 4 au 6 août 2017

Le jasmin grassois fêté du 4 au 6 août 2017

Dès ce vendredi 4 août 2017, Grasse célèbre le jasmin. En rendant hommage au jasmin grassois chaque année, à la même époque, la ville de Grasse honore ses traditions et ceux qui le cultivent. Suite aux mesures imposées par le Plan Vigipirate Alerte « Attentat » pour les grands rassemblements, la manifestation estivale se déroulera sous la forme d’animations de rues.

Pour mieux comprendre le jasmin grassois, j’ai eu envie de donner la parole aux cueilleuses, aux transformateurs de plantes à parfum et aux parfumeurs qui ont la chance de le côtoyer.

Des témoignages de cueilleuses

Témoignage d’une habitante de Grasse. « Je suis née en 1914, j’ai ramassé le jasmin à l’âge de 7 ans. La cueillette avait lieu de juillet à la mi-octobre. Elle commençait à 4 heures du matin, jusqu’en début d’après midi, avec des paniers fixés à la taille par une ficelle, et des chapeaux en paille. On ramassait 3 à 4 kilos par jour. On ne s’arrêtait pas pour manger. Ensuite après la fin de la cueillette, on mangeait un pan bagnat, avec du pain, de la tomate, de l’ail, et de l’huile d’olive, s’il y en avait. Mon père apportait le jasmin à la parfumerie Camilli ».

« Je suis née le 26 septembre 1926 sur le lieu-dit de la Colle Noire à Montauroux et appartiens à la sixième génération de propriétaires depuis 1886. A cette époque, il y avait des fleurs partout. Les collines étaient couvertes de champs de jasmin. L’odeur des fleurs était si forte au marché de Grasse que je revenais à la maison avec des maux de tête !… Contrairement à la rose de Grasse, le jasmin est très gourmand en eau : il fallait donc l’eau du village à la Colle Noire pour le cultiver. Notre journée de travail commençait tôt le matin jusqu’à 18h. C’était toujours ce rythme quotidien de 8h dans les champs. » raconte Lucienne Rostagno, cueilleuse de fleurs au Château de la Colle Noire

Paroles de parfumeurs sur le jasmin grassois

« Je garde en moi l’émerveillement des floraisons de ces miracles saisonniers. La cueillette du jasmin grandiflorum plus tard dans l’été était également un moment spectaculaire. En sortant de boîte de nuit, je traversais des champs entièrement blanc et si odorants qu’ils enivraient. C’était magnifique. Le temps du jasmin était synonyme de l’été, des vacances et surtout de la grande fête du mois d’août où toute la jeunesse se retrouvait. Les filles avaient le droit de sortir plus tard ! » confie François Demachy, parfumeur-créateur Dior.

« Je me souviens avoir passé deux ou trois étés à aller cueillir le jasmin avec mon frère et ma grand-mère. Nous nous levions tôt le matin, et après avoir eu droit à une petite tasse de café chaud très sucré, vous étions dans les champs dès cinq heures. Le kilo du jasmin nous était payé 5Frs et il en fallait du temps pour cueillir un kilo ! » confie Bernard Ellena, parfumeur chez Symrise.

 » Le jasmin de Grasse a un volume, une profondeur, une richesse inégalée. Il est pour moi le jasmin de référence, à partir duquel tous les autres se mesurent !….  » dira Jacques Polge ancien parfumeur Chanel. Il faut savoir que les quantités produites à Pégomas sont strictement dédiées à l’extrait N°5. « Pour les autres parfums de Chanel contiennant du jasmin, nous pratiquons des communelles, un mélange de jasmin de différentes origines » précise le parfumeur Chanel.

Mais quels sont les raisons pour que le jasmin grassois, dégage t-il un parfum si agréable et si suave ? Comme le rappelle Fabrice Bianchi, directeur technique de la Maison Mul dans le livre « Dans les champs de Chanel », la spécificité de cette qualité grassoise, c’est qu’elle ne fabrique pas de pic olfactif et exhale régulièrement une odeur équilibrée et délicate, plus fruitée et moins animale que la variété « sambac ». Et Jean-François Vieille, directeur de l’usine d’extraction « La qualité de la concrète dépend des conditions climatiques et de l’heure de la cueillette des fleurs.

Programme

  • Vendredi 4 août

22h15 Feu d’artifice sur le Cours Honoré Cresp.
22h30 Soirée blanche en l’honneur du jasmin avec Sky organisation DJ. Des cadeaux pour tous ceux qui seront en blanc !

  • Samedi 5 août

De 10h à 12h Parades avec Échassiers Eklabul, Jazz band, musique traditionnelle provençale.
De 15h à 19h Spectacles ambulants avec impromptus musicaux et lanceurs de drapeaux.
De 19h30 Spectacle des 35 lanceurs de drapeaux de l’international Show Parade sur le Cours Honoré Cresp.
De 20h à 22h Piétonnisation du Bd du Jeu de Ballon : les Échassiers Blancs Lumineux, symbole de la fleur, lancent les animations (Percussions, danses, parades, aspersion d’eau de jasmin par les pompiers de Grasse, distribution de jasminet de fleurs).
22h15 Dance Floor sur le Cours Honoré Cresp avec le DJ Jo Mendes aux platines : show visuel, et musical ponctué de lancées de goodies.

  • Dimanche 6 août

10 heures Messe Provençale dans les Jardins de la Princesse Pauline, les routes restent ouvertes, uniquement pour les personnes qui veulent se rendre à la messe. Filtrage avec renforcement de polices Municipales (12) et Police Nationale (non communiqué).
14 heures Mondial parfumé de boules carrées en centre-ville 18 heures – Jardins de la Villa Fragonard Spectacle de Théâtre « Olivéa » présenté par la Cie « la gallinette »

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup