Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on Mar 22, 2017 in Jardins, Plantes à Parfum, Sentir/Goûter | 0 comments

Un jardin parfumé éphémère à Grasse

Un jardin parfumé éphémère à Grasse

Pour la première édition du Festival des Jardins de la Côte d’Azur, un concours de jardins éphémères a été lancé. Jean Mus, architecte paysagiste et porte parole du Comité de sélection accompagné d’un jury, a retenu 10 jardins de 200 mètres carrés, installés dans les centres-villes des plus beaux sites du département. Parmi eux, j’ai décidé et choisi de vous parler de Fragrances Naturelles, réalisé par Cyril Caminotto, à Grasse. Il sera du 1er avril au 1er mai 2017 dans les jardins de la Villa Fragonard à Grasse.

Suite à un weekend passé à Grasse, Cyril Caminotto, jeune concepteur paysagiste de Grenoble, décide de participer au concours. Ce dernier ayant été séduit par la ville de Grasse et inspiré par le thème donné, l’éveil des sens.

@Cyril Caminotto

Les sources d’inspiration de Cyril Caminotto

De sa visite chez Fragonard, il fut frappé par l’orgue du parfumeur, un élément fort et solennel. « Il est le point central du laboratoire d’un parfumeur. Assis devant sa page blanche avec tous ses outils devant lui, composés d’innombrables petites fioles, je l’imagine créant son prochain parfum » me confie Cyril. Il découvrira le métier de ce créateur/alchimiste, à l’origine de la création des parfums. Puis, il est allé arpenter la vieille ville et son architecture. « On sent l’histoire de la ville, avec les pierres patinées, les petites ruelles. Il s’y dégage un côté intimiste. » me raconte Cyril. Enfin, il fut frappé par la situation de la ville sur un promontoire, lui donnant ainsi ce côté détaché et élevé, très intéressant avec sa vue immense sur la campagne et la Méditerranée. Pour lui, Grasse est comme cet objet précieux posé dans un écrin de nature.

Que raconte son jardin Fragrances Naturelles ?

@Cyril Caminotto

De ce moment passé à Grasse, Cyril, a voulu réinterpréter le lien entre le parfumeur et le jardin. L’orgue du parfumeur est donc au centre du jardin. Le jardin reprenant la forme de la pyramide olfactive, le visiteur rentrera dans le jardin par la pointe et, pourra découvrir un parfum tout au long de sa visite. Avant de sentir le parfum, on sentira 6 cloches qui se trouvent le long du jardin avec les 6 matières primaires composant le parfum diffusé dans l’orgue.

Tout naturellement, c’est par la note de tête que l’on pénètre, avec des agrumes, des plantes aromatiques, telles Ce sont les plantes aromatiques et les agrumes qui sont placés sous des cloches en grillage. Puis, au fil du temps, le visiteur poursuivra sur la note de coeur et, sur l’orgue à parfum avant d’arriver sur la note de fond. Ce sont des arbres qui illustrent le fond du parfum composé de senteurs boisées. Dans ce jardin, l’homme est spectateur et le parfum évolue au fil du temps.

« J’ai voulu un orgue aux lignes pures et contemporaines avec un parfum qui se diffuse. J’ai utilisé les cols d’alambics retournées qui fond office de récupération du parfum. » me dit Cyril. Sur la tablette de l’orgue, un bassin intégré recueille les huiles végétales, qui servent à la composition d’un parfum, mais sert également de diffuseur de senteurs. C’est de là, que sera diffusé Rivages de Méditerranée de Bissoumine que le visiteur pourra donc sentir.

Ce jardin est vivant et porteur de sens. Il en ressort une idée majeure, celle d’arrêter de tuer les plantes. En effet Cyril aime à penser que dans un futur proche il sera possible de fonctionner en symbiose avec les plantes, sans forcément les couper pour en tirer profit. On en tire le meilleur c’est à dire les essences et elles continuent à vivre.  C’est ainsi qu’un respect mutuel s’instaure. » Dans ce jardin, les rosiers sont plantés en terre dans les bidons de parfumerie. De cette même façon, vous pourrez voir d’autres traitements modernes à partir de techniques anciennes. Je ne vous en dirais pas plus pour vous laisser des surprises à découvrir !

@Cyril Caminotto

Afin que cette aventure puisse être réalisée, un ensemble d’acteurs de la région ont répondu présents. « Ils ont compris ma démarche et ont immédiatement voulu m’aider. Il y a eu un réel engouement. » m’avoue Cyril. Payan & Bertrand, Kitty Shpirer la créatrice des parfums Bissoumine, Mod’Verre, le club Led,  la pépinière Rubino et l’entreprise Entre deux cultures sans oublier le beau-frère de Cyril, avec Valfort Charpente figurent au nom des bienfaiteurs. Pour en savoir plus sur ce passionné qu’est Cyril Caminotto, je vous invite à cliquez ici pour regarder son book.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup