Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on Mai 26, 2017 in BettinaScope, Chocolat | 0 comments

Mes idées chocolatées Fête des mères

Mes idées chocolatées Fête des mères

Le chocolat, un merveilleux moment de gourmandise. Je vous livre mes idées chocolatées pour un cadeau, même dernière minute pour la Fête des mères. Ce sont mes découvertes dénichées en me promenant, des suggestions de chocolat, testées, étonnantes et surtout délicieusement gourmandes…

Mes idées chocolatées

  • La Maison du Chocolat

La Maison du Chocolat, une maison de passionnés. Une équipe qui aime le chocolat. J’ai pu le constater en allant à la boutique de la Maison du Chocolat, rue de Sèvres où j’ai eu un accueil des plus sympathiques. C’est ainsi que j’ai pu goûter les alliances mises au point par Nicolas Cloiseau avec le caviar et la vodka Petrossian et re-découvrir celles autour du parfum d’Angel de Thierry Mugler.

Comme me l’a rappelé le jeune homme, j’ai commencé ma dégustation par un verre d’eau. Le meilleur moyen de commencer avec un palais neutre. Puis, j’ai déguster le chocolat à la vodka. Surprenant, cet alcool se révèle en fin de bouche. Il lui faut du temps pour s’exprimer….

Pour Nicolas Cloiseau « Dans son rôle de révélateur de goût, la pureté de cette Vodka Premium distille des notes fraîches, florales et chaudes. C’est un flot aromatique particulièrement doux qui enivre le palais, libérant des notes acidulées pétillantes et une fin de bouche chaude et chocolatée. »

Puis, j’ai continué avec celui au caviar. Là, j’ai immédiatement ressenti et perçu la facette marine du caviar. C’est une sensation étonnante, mais qui finalement, se marie bien. En réalité, « le palais est envahi de sensations marines et d’accents de noisette, les notes subtiles du chocolat au Caviar oscillent sur une partition décalée au millimètre. Ni vraiment noire, ni vraiment lait. Ni sucrée, ni salée, ni même chocolat ; cette ganache consacre l’évidence, presque péremptoire, d’un territoire de parfums communs. Ce sont des notes minérales, charnues et enveloppantes d’une ganache chocolat aux grains de caviar, qui rencontrent les accents fruits secs d’un praliné noisette/amande et caviar mêlés. Se succèdent alors, des notes beurrées puis, en fin de bouche, apparaissent les tonalités plus marines du Caviar. » raconte Nicolas Cloiseau.

Enfin, j’ai goûté à nouveau, deux chocolats de la belle boîte sur le parfum Angel de Thierry Mugler : celui aux agrumes faisant écho aux notes de tête du parfum et celui à la barbe à papa & fruits rouges. L’un comme l’autre sont intéressants et délicieux. Dans le premier, je trouve que l’alliance d’une fine couche de gélatine aux agrumes,  associée au chocolat est plus puissante et plus intéressante, qu’une ganache parfumée aux huiles essentielles. Par contre, l’arôme qui se dégage de la barbe à papa vous transporte dans l’ambiance des fêtes foraines et de la gourmandise avec les fruits rouges. Une belle réussite, cette boîte de chocolats avec les parfums Thierry Mugler. Ne manquez pas le chocolat au patchouli….

  • Les chocolats Henri le Roux

Une autre maison de chocolat qui mérite l’attention. Basée en Bretagne, la maison Henri le Roux compte aujourd’hui trois boutiques à Paris. Pour la fête des mères, Henri le Roux propose une petite boîte Caramélier et Chocolatier de 6 chocolats à découvrir. Tout commence en 1977, à Quiberon en Bretagne. Henri Le Roux, chercheur et créateur passionné se fait une spécialité de glaces et de chocolats.

Mais tout prend un autre sens quand il met alors le doigt sur une évidence : «Nous sommes en Bretagne, nous avons le beurre salé, voyons ce qu’on peut faire…». Ce sera donc la naissance du Caramel beurre salé, C.B.S.®, qui deviendra le fameux caramel au beurre salé. Personne, alors, n’y avait pensé avant ! chose incroyable. Depuis, la maison est sous drapeau japonais.

Cette petite boîte pour découvrir la richesse des chocolats Henri le Roux, contient C.B.S. enrobé d’un chocolat noir, Sarasinne, une Ganache à l’infusion de blé noir, Yannick, un Gianduja et crêpes dentelle, P’tit déj lait, un Praliné feuilleté au café et crêpes dentelle, Soizig, un Praliné et crumble blé noir, à la fleur de sel de Guérande et Ganaka, une Ganache au caramel.

Lors d’une dégustation, j’ai pu remarquer la finesse du caramel à la fleur de cerisier, du chocolat yuzu sauvage et menthe fraîche et enfin le praliné, peu sucré au sésame. Bien évidemment, le caramel reste inégalable.

Dites-moi laquelle de mes idées chocolatées vous déduit le plus ?

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup