Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on Juil 13, 2015 in Weekend olfactif | 1 comment

Escapade à Versailles : mes adresses olfactives et gourmandes

Escapade à Versailles : mes adresses olfactives et gourmandes

Paris est incontestablement la capitale du parfum et de la mode. Cependant, le parfum a eu une place très importante à la Cour de Versailles. De Louis XIV à Marie-Antoinette, en passant par la Cour parfumée sous Louis XV, beaucoup d’anecdotes parfumées sont à raconter. Aujourd’hui, partons pour Versailles à la rencontre de boutiques et de passionnés tant de parfums que de gourmandises. Je vous livre mes adresses favorites….

Parfumeur-Royal-550x457Versailles est à une demie heure de train en partant de la gare St Lazare. Cette visite guidée que je vous suggère va vous faire découvrir et arpenter les rues de Versailles rive droite, c’est-à-dire dans les quartiers pas nécessairement proche du Château de Versailles, à la rencontre de passionnés.

 

Mes adresses olfactives

Parler parfum à Versailles ne peut se faire sans vous emmener à l’ISIPCA, l’école qui forme des parfumeurs, des aromaticiens et des cosmétologues. Cette dernière abrite aussi, l’Osmothèque, le conservatoire vivant du parfum, un endroit que j’affectionne tout autant, réunissant des parfumeurs habités par la passion du parfum.

  • L’ISIPCA

isipca 2Fondée sur l’initiative de Jean-Jacques Guerlain dans les années 70, l’Institut Supérieur International du parfum, des cosmétiques et des arômes, est géré depuis 1984 par la chambre de commerce et d’industrie de Versailles-Val d’Oise-Yvelines. Aujourd’hui dirigée par Cécile Montier, qui donne le ton, un ton d’ouverture et pour faire évoluer et adapter l’école au marché du parfum, de la cosmétique et des arômes. L’école propose des formations initiales du post-Bac au post-Bac+5, des formations continues et des prestations de recherche, soit au total 11 formations. Pour en savoir plus, je vous suggère soit le site www.isipca.fr soit de lire mon interview de Cécile Montier en cliquant ici.

Francis Kurkdjian, Jean-Michel Duriez, Isabelle Doyen, Marie Salamagne, Mathilde Laurent sont parmi les grands parfumeurs qui sont sortis de l’ISIPCA.

Le campus de l’ISIPCA accueille aussi le grand public qui a envie de s’instruire et propose une série ecole isipcad’ateliers que vous pouvez retrouver sur le site. J’ai pu tester et découvrir celui sur les grandes familles olfactives et sentir tant les parfums que certains ingrédients qui caractérisent chacune d’elles. Animée par Katell Plisson, parfumeur indépendant, l’atelier a duré toute la journée. A l’ISIPCA, se trouve une équipe de gens qui aiment le parfum, avec l’envie de le faire vivre, de le partager. Ils sont formidables, sympathiques et veulent porter le parfum dans le XXI siècles….

  • L’Osmothèque

Situé dans les locaux de l’ISIPCA, l’Osmothèque est l’oeuvre de Jean Kerléo, à l’époque parfumeur chez Jean Patou. Elle voit le jour dans les années 1976 pour enregistrer et préserver l’histoire de la parfumerie. Classe Osmotheque«  Il ne s’agit pas d’un musée, mais d’une galerie vivante que l’on doit entretenir, et dont il faut, sans cesse, enrichir la collection » confie Jean Kerléo.

Aujourd’hui ce sont plus de 3000 parfums du passé et du présent, pour la plupart dans leur formulation originale. Ils sont préservés qui sont stockés à une température constante sous atmosphère d’argon. Très régulièrement, divers classiques de la parfumerie abandonnés sont reconstitués suivant leur formule originale avec la collaboration des parfumeurs et parfumeries les plus importants du monde. C’est ainsi que l’on a la joie et le bonheur de pouvoir y sentirLa cave de l'osmotheque des parfums comme Le Chypre de François Coty (Coty), l’Eau de Cologne extra Vieille de Jean-Marie Farina (Farina) ou encore la Fougère royale de Paul Parquet d’Houbigant mais aussi les parfums de F Millot ou encore Paul Poiret. Tous ces grands parfum ont marqué leur temps. Aussi, il est fort intéressant de sentir afin de mieux comprendre l’histoire de la parfumerie. Depuis 2008, Patricia de Nicolaï en est la présidente. Parfumeur elle-même de sa propre marque Parfum de Nicolaï, cette dernière a su continuer à dynamiser et moderniser ce bel endroit. Vous pouvez aussi devenir amis de l’Osmothèque.

Des conférences tant sur l’histoire de la parfumerie que sur des thèmes précis sont ouvertes au grand public le samedi matin principalement. Ce sont des parfumeurs pour la plupart, orateurs de ces séances où l’on a l’opportunité de sentir beaucoup de parfums. Toutes ces séances olfactives sont passionnantes, d’ailleurs j’y vais régulièrement et j’en reviens toujours ravie. J’y ai écouté aussi bien l’histoire des parfums Jean Patou, que celle des parfums Guerlain où encore la classification des parfums masculins et féminins, que les muscs dans les parfums…..

  • Le Soin de soie

Soin de soieSur le chemin entre la gare de Versailles Rive Droite et l’ISIPCA, j’ai croisé un bel endroit, l’institut spa le Soin de soie, loin de l’agitation du centre de la ville. Hormis les soins traditionnels Eaux premières du visage et du corps avec la marque Thalgo, j’ai été interpellée par l’univers sensoriel et olfactif de de la maque Terraké. Pour un meilleur lâcher prise, le client est amené à choisir un univers olfactif parmi un choix de 4 à savoir « Air et de lumière » avec des parfums sucrés de bois de gaïc, cyprès et petit grain, cabine-double-205« Eaux premières » avec des parfum vivifiants de mandarine, orange et citron, « Terra Magica » aux parfums envoutants de rose, cannelle et cèdre et « Végétal luxuriant » évoquant des parfums frais et fleuris de cardamome, menthe et gingembre. L’atmosphère de ce lieu est apaisant et reposant, un vrai spa pour se ressourcer. Le ton donné par Isabelle Rusin, sa directrice, pour qui la relation à l’autre est importante. Cette dernière aime son métier pour « l’échange avec les autres, leur faire plaisir, prendre conscience que s’occuper de soi, c’est bon tant pour la cliente que pour sa famille ». Je vous recommande ce lieu cependant je tiens à vous signaler que je n’ai eu l’opportunité d’essayer un soin.

31 rue du Parc Clagny, 78000 – Versailles, Tél. : 01 30 21 13 42 site internet : www.lesoindesoie.fr

Mes adresses gourmandes

Comme vous l’aurez remarqué, j’adore faire des expériences car je suis une gourmande et aime goûter de nouveaux accords. Pour moi, la condition sine qua non,  est que cela doit être bon et de qualité. Les excès de créativité sans borne….n’impressionne pas mes papilles.

  • Les glaces San Luis

San LuisLes glaces San Luis, une institution à Versailles, située sous la halle du marché Notre Dame. Ce sont 4 générations d’une famille espagnole qui se sont succédés. Tout a commencé pour une soirée privée au Trianon où l’on demande à Luis des goûts historiques ; il fera la violette et la rose et n’arrêtera jamais ou presque !…. Aujourd’hui c’est Laurent Corcaud, un amoureux de la glace qui a repris. Après être passé dans les meilleures maisons (La Durée avec Pierre Hermé, Ducasse, Pillon chocolat à Toulouse), il oeuvre pour le bonheur de tous à Versailles. J’en parle en connaissance de cause…. vous pensez bien que j’ai goûté. C’était un choix cornélien que de décider mon parfum parmi les 50 parfums Glaces San Luisque Laurent propose. Mes papilles n’ont pu résister à la fraise, une sangana, qui sent merveilleusement bon, et explose en bouche avant que la menthe reprenne le dessus…. un citron jaune, légèrement acidulé avec une infusion de basilic frais…. une framboise sublime, pas trop sucrée…. une pistache extraordinaire avec des morceaux et enfin une réglisse rappelant à la fois le roudoudou et le bâton de réglisse….Pour Laurent, la panoplie des accords de glace est infinie, et c’est ce qui le ravit. Ses parfums préférés sont la vanille… de Madagascar, les agrumes comme le pamplemousse, l’orange et bien sûr les fruits rouges comme les groseilles, des souvenirs de groseille à maquereau du potager de ses grands-parents. C’est là qu’il y a éveillé ses sens et ses papilles…. Allez surtout le voir de ma part, il est adorable, souriant….

  • Le restaurant Little Italy

Vue-de-la-salleSur les conseils de mon amie Catherine, je suis allée déjeuner à Little Italy, un restaurant au coeur du quartier des antiquaires. Un endroit sympathique dans un cadre calme et cosy où l’on peut déguster une cuisine italienne avec des ingrédients de qualité. L’accueil y est chaleureux et le choix des pâtes, des antipasti, et autres spécialités italiennes succulentes. Vous n’y trouverez pas de pizzas… L’été, ils ont quelques tables dehors. Une bonne adresse…

  • Les bonnes adresses recommandées par mes amies de Versailles

Selon mes amies Catherine, Claire et Jacqueline, il y a la Table du 11 avec le jeune chef Jean-Baptiste Lavergne-Morazzan, au 11 rue St Honoré, Le Cheese Club au Passage Saladin un restaurant où la cuisine est au fromage, Chez Juliette pour une bonne soupe l’heure du déjeuner.

Enfin, je vous recommande le site www.versaillesinmypocket.com de Corinne Martin-Rozès, plein d’idées à glaner sur Versailles.

1 Comment

  1. Merci Bettina pour ces merveilleux échanges! Ce fût un plaisir de vous rencontrer à l’ISIPCA également!
    Bien à vous,
    Caroline

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup