Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on Jan 11, 2017 in BettinaScope, Culture, Théâtre, Concerts | 0 comments

Darius, un voyage olfactif au Théâtre des Mathurins

Darius, un voyage olfactif au Théâtre des Mathurins

Après le théâtre du Chêne Noir à Avignon, Darius, un voyage olfactif et plein d’émotions, écrit par Jean-Benoit Patricot, arrive à Paris. Anne Bouvier a relevé le défi de mettre en scène le parfum, cette trace invisible nichée au coeur de la mémoire universelle. Presque un acteur à part entière, le parfum joue aux côtés de Clémentine Célarié et Pierre Cassignard. Un moment émouvant, jamais triste, à ne surtout pas manquer. A l’affiche, dès le 24 janvier 2017, au Théâtre des Mathurins.

dariusL’histoire de Darius

Claire (Clémentine Célarié) engage Paul (Pierre Cassignard), un célèbre créateur de parfum. Elle lui propose une mission presque impossible : permettre à son fils Darius d’assouvir sa passion pour les voyages alors qu’il lui est impossible de se déplacer. S’aidant des lieux et des êtres aimés par Darius, ils vont alors vivre une aventure olfactive extraordinaire, lumineuse et envoûtante. Les suivant pas à pas, le spectateur sera invité à surmonter ses préjugés avec humour, force, dérision, tout en pénétrant dans le monde si mystérieux mais si riche et si fabuleux du monde des odeurs et des parfums.

N’ayant pas assister au spectacle, j’ai décidé de me rapprocher de la troupe pour mieux saisir leurs émotions, leurs souvenirs olfactifs et comprendre leur lien avec le parfum. Depuis les interviews, Jean-Benoit Patricot, m’a envoyé le livre paru aux éditions Riveneuve. Un vrai petit bijou, mais je ne vous en dis pas plus !… Lisez-le sans plus tarder, surtout si vous n’êtes pas parisien.

La genèse de Darius, un voyage olfactif

Jean-Benoit Patricot, l'auteur @ Ludovic Baron

Jean-Benoit Patricot, l’auteur
@ Ludovic Baron

Suite au Prix remporté par Jean-Benoit Patricot, auteur de Darius, et décerné par la société de parfum, Durance pendant le festival de la Correspondance de Grignan en 2014, ce dernier a décidé d’écrire une pièce dans laquelle le parfum tiendrait le rôle principal. Ce sera la phrase de Marcel Proust tirée « Du Côté de Chez Swann », qui le conduira à Darius, un voyage olfactif plein d’espoir et de vie. Le texte de Darius est disponible en livre en cliquant ici

« Mais, quand d’un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l’odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l’édifice immense du souvenir. »

Leur regard sur le parfum

Clémentine Célarié, passionnée, solaire et toujours pleine de vie @Ludovic Baron

Clémentine Célarié, passionnée, solaire et toujours pleine de vie
@Ludovic Baron

C’est pour se plonger dans l’univers du parfum, que Jean-Benoit Patricot est tombé nez à nez avec « le journal d’un parfumeur » de Jean-Claude Ellena, l’ancien parfumeur de chez Hermès. « Une fabuleuse rencontre livresque, pour laquelle j’ai eu l’impression, qu’il me prenait par la main, et m’aidait à franchir chaque étape de mon texte ! » me confie l’auteur. Un heureux hasard qui l’a fait renouer avec la lecture de romans. D’ailleurs, il m’avouera « Darius et moi-même,  nous devons beaucoup à Jean-Claude Ellena ! »Un livre qu’Anne Bouvier, la metteur en scène a tout autant apprécié. Tandis que Clémentine Célarié a préféré rester dans l’émotion, s’imprégner de la personnalité et de l’ambiance du laboratoire de Blaise Mautin, le parfumeur du parfum Darius, diffusé pendant le spectacle.

Cette dernière entretient un rapport primaire, intime et instinctif avec le parfum qu’elle peut adorer ou rejeter totalement. Consciemment ou inconsciemment, le parfum, tel un messager invisible, peut avoir une incidence dans la rencontre d’une personne ou d’un lieu. De l’un à l’autre, les souvenirs olfactifs ne seront jamais les mêmes – le parfum ou les odeurs étant une émotion subjective qui repose sur la mémoire olfactive.

Pierre Cassignard, le parfumeur @Ludovic Baron

Pierre Cassignard, le parfumeur
@Ludovic Baron

Clémentine évoquera « Mon souvenir olfactif le plus violent, voir le plus intense, est le moment où petite, avec maman alors que nous venions d’atterrir en Afrique, au Cameroun ou au Congo Belge, la porte s’ouvrait. L’air était chaud, brûlant, c’était une odeur de terre pleine de force, de saveurs, de soleil, de feu, qui me pénétrait toute entière, et me rendait si heureuse. » L’enfance est souvent présente dans les souvenirs olfactifs les plus forts. Jean-Benoit me parlera de « l’odeur de ces petits buissons où je me cachais avec mes cousins et mes cousines dans le jardin de mes arrières grands-parents à Cabourg. Mélange de la symphorine, de buis, de l’iode de la mer toute proche et de l’interdit…

« J’ai fini par devenir dépendant de mon parfum, à tel point que je me sens à poil sans ! » m’avoue Pierre Cassignard, le parfumeur de Darius. Dès que ce dernier a franchit la porte du Laboratoire de Blaise Mautin, il s’est senti comme coupé du monde extérieur. Par contre, la cuisine demeure sa pièce préférée, Pierre étant fort receptif aux odeurs et aux saveurs. D’ailleurs, cet acteur sensible au  parfum, prend un réel plaisir à distiller la madeleine de Proust de Darius, scène.

« De son côté, Anne Bouvier m’évoquera le souvenir de Grey Flannel, le parfum d’un homme aimé. « Un parfum qui m’a marqué et qui me renvoie à cette époque quand je le sens. » Des exemples qui renforcent le phénomène évoqué par la fameuse Madeleine de Proust.

Quant à Jean-Benoit, lors d’une visite chez Hermès pour y découvrir les parfums de Jean-Claude Ellena… Quelle ne fut pas sa surprise quand il reconnut que sa femme portait Un jardin sur le Nil ou l‘Eau de néroli doré… Pour ce dernier, il n’identifie plus le parfum à son nom commercial mais à « untel ou untelle ».

Rencontre avec le parfumeur Blaise Mautin

Les heureux hasards de la vie, ont amené Jérôme Foucher, le producteur de la pièce, à rencontrer sur son chemin Blaise Mautin, parfumeur indépendant, spécialiste de parfum d’hôtel dont le premier fut Hyatt Paris Vendôme et aujourd’hui se dédie uniquement au parfum sur mesure. Ce dernier a réalisé le parfum Darius, diffusé pendant le spectacle. Une pièce qui touche au plus profond Blaise Mautin. Pour lui, son métier de parfumeur de parfum sur-mesure est admirablement décrit. « Ce sont tant les joies, les angoisses et les échecs que vit un parfumeur, la relation complexe entre un client et le créateur, qui sont remarquablement bien expliqués. Enfin, c’est aussi toute la difficulté du parfum sur mesure qui est mis en scène. »

La troupe a été unanime sur leur rencontre avec ce parfumeur créateur – Ils ont pu ainsi pénétrer dans le monde unique d’un laboratoire de parfumeur. C’est là qu’ils ont pu découvrir des odeurs inhabituelles comme celle du parfum d’un iceberg et d’autres senteurs inconnues, qui les feront immédiatement voyager. Ce sera une bascule soudaine dans un autre monde…

Anne Bouvier, pétillante, curieuse et tellement sympathique @Ludovic Baron

Anne Bouvier, pétillante, curieuse et tellement sympathique @Ludovic Baron

La mise en scène du parfum

Pour rentrer dans le monde du parfum, Anne Bouvier, la metteur en scène, a aussi rencontré Kilian Hennessy, le fondateur de By Kilian. « J’ai été intrigué par ses créateurs, aux personnalités sensibles et instinctives. Cependant, le plus frappant a été de réaliser qu’il traduisait immédiatement en odeur tout se qu’il voyait. J’ai la même attitude lorsque je lis un texte, et que je l’imagine instantanément en émotion » me raconte t-elle. Le laboratoire du parfumeur est illustré par un orgue entouré de flacons sur la scène et  de flacons suspendus. Anne Bouvier a joué sur la présence et l’absence à l’aide un rideau vaporeux, voire japonisant. Tout repose sur les émotions, la mémoire, l’odorat et le toucher, le sensuel et l’aérien. Elle a aussi été frappée par le mélange de raffinement et d’animalité de la gestuelle de Blaise, tout autant que par la précision de son geste, presque d’une rigidité à l’extrême.

Pendant la pièce, le parfum de Darius est diffusé. Un parfum que tous me décriront magnifique, un parfum chaud, viril, désarçonnant, surprenant, pas facile et fascinant. Enfin, une odeur de cuir, animale et étonnante.

Courez sans plus attendre pour voir Darius, cette pièce promet d’être extraordinaire. Les spectateurs d’Avignon ont été émus, touchés par la pièce qu’ils ont trouvé élégante, belle, aérienne et sensuelle. Je peux vous dire que ce fut une vraie joie de les interviewer. Tous se sont passionnément investis.

Informations Pratiques

Darius : 36 Rue des Mathurins, 75008 Paris Tel : 01 42 65 90 00 Site internet : www.theatredesmathurins.com

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup