Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on Nov 18, 2016 in Histoire de, Sentir/Goûter | 0 comments

Connaissez-vous l’histoire des Fontaines Parfumées ?

Connaissez-vous l’histoire des Fontaines Parfumées ?

Aviez-vous déjà entendu parler des Fontaines Parfumées à Grasse, avant que Louis Vuitton ne les rachète, et les restaure entièrement ? La belle épopée de cette marque a vu le jour au 17ème siècle à Grasse – une ville mystérieuse et fascinante. J’ai donc mené mon enquête pour en savoir plus !

Grasse, la ville des parfums

champs de tubereuseDès le milieu du 17ème siècle, les préparations odorantes pour les gants, nécessitent la production de plantes tanniques telles la myrte ou le lentistque. Ces dernières sont, alors des plantes sauvages spontanées. Devant un tel succès, la production de plantes aromatiques ne cessera d’augmenter. C’est en 1650 que le jasmin arrive d’Inde, la tubéreuse d’Italie en 1670 puis la rose Centifolia. Ces trois fleurs deviennent les 3 plantes aromatiques emblématiques de Grasse.

Les tanneurs disparaissent pour faire place aux parfumeurs. Sous Louis-Philippe, on compte 20 ateliers de distillation et 40 parfumeries. Dans cette ambiance, la production de plantes odorantes bat son plein. Aussi à cette époque, la parfumerie grassoise devient plus importante que celle de Paris. A partir de la seconde moitié du XIX siècle, les parfumeries s’implantent dans des bâtiments non spécifiques. Seule, la présence de la cheminée les différencie.

La fabrique Alziaryalziary-fontaines-parfumees

La genèse des Fontaines Parfumées prend naissance aux abords de Grasse, sur une exploitation agricole comprenant deux corps de ferme et d’une maison de maître, datant de 1640. Après de multiples successions, Mr E Alziary s’y installe en 1840,  pour créer une fabrique de matières premières pour la parfumerie, la savonnerie, la droguerie et l’huile d’olive. Il y est fait état d’un moulin sur la propriété, comme il y en existait de nombreux dans la région.

Située à côté de la source du Foux, la société Alziary, distillait et pratiquait l’enfleurage de plantes à parfums. La société sera ensuite rachetée par Louis-François Pelissier en 1873 puis par Emile-André Pelissier autour des années 1920. C’est à cette époque, que le nom des Fontaines Parfumées apparaît.

Les Fontaines Parfumées

@Granoui Michel

@Granoui Michel

Dans un souci de trouver un revenu complémentaire, les fabriques à parfum de Grasse, vont saisir l’opportunité du développement touristique de la Côte d’Azur. La Baronne Alice de Rothschild, propriétaire d’un grand domaine à Grasse reçoit  ses hôtes de prestige tels la Reine Victoria, L’Empereur du Brésil, Lady Churchil, qui ne manqueront pas visiter ces fabriques. La fabrique Alziary n’y échappe pas et accueille  les touristes, venus en car, grâce aux agences de voyage !… ou en en visite individuelle.

A cette époque, ce sont 6 entreprises qui participent au développement de ce marché. Méro Boyveau rachète Bérenger Fils qui détenait Molinard Jeune, Muraour est racheté par Fuchs qui fonde Fragonard, Bruno Court, Etienne Carèmil, maire de Grasse, rachète à un industriel suisse, M. Mühlethaler la marque de fabrique Honoré Payan, tombée en désuétude et François Chauve, fondateur de la marque « A la confiance » est racheté par Paul Robertet.

@Graniou Michel

@Graniou Michel

C’est à ce moment qu’Emile André Pélissier lance la marque Les Fontaines Parfumées et commercialise l’Eau recueillie sur place que la société revendique naturellement parfumée. Une légende… Si ce n’est que les débris de la lavande sont souvent jetés dans le cours d’eau de la source La Foux. Et l’eau prendra les odeurs de la lavande…. Ces fontaines sont disposées soit à l’extérieur soit à l’intérieur au rez-de-chaussée à côté de la boutique. La visite consistera à découvrir les coulisses de la fabrication des parfums, avant de les acheter et rapportés des cadeaux pour leurs proches, affiche-fontaines-parfumeesqu’ils paient à pris d’usine…. déjà !

On connaît une vingtaine de parfums de la marque Les Fontaines Parfumées. Parmi eux, Bouquet de Chypre en 1918 dont le flacon a été dessiné par Julien Viard mais fabriqué par C Depinoix & Fils, Bouquet des Amoureux en 1924, Parfum Rose en 1924, Les Fontaines Parfumées, Mimosa. Je vous invite à lire les flacons des Fontaines Parfumées, qui seront en vente à la vente de flacons de parfum du 5 décembre 2016, organisée par l’étude Lombrail Teucquam.

Malheureusement, aujourd’hui, la société Louis Vuitton, le nouveau propriétaire ne l’ouvre pas au grand public…

Je tiens à remercier vivement Gabriel Benalloul (auteur de Grasse, l’usine à Parfums) qui a eu la courtoisie de me raconter cette belle histoire

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup