Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Fév 23, 2017 in Portraits, Sentir/Goûter | 6 comments

Qui est Célia Lerouge Bénard ?

Qui est Célia Lerouge Bénard ?

Je poursuis mes rencontres parfumées dans la ville de Grasse que j’affectionne tant. Molinard, la plus ancienne maison de parfum grassoise, toujours présente depuis 1849, a été menée par 4 générations d’hommes. Célia Lerouge-Bénard, une femme enthousiaste, spontanée, forte et sensible, élégante et dans le vent, mène l’entreprise depuis 2010 avec maestria. Aujourd’hui, elle nous fait partager ses débuts, ses émotions et ses réussites.

@olivier warter

Quels sont vos premiers souvenirs de parfum ?

Célia Lerouge Bénard Mes premiers souvenirs remontent dans le jardin, en compagnie de mon père où j’allais humer avec lui, la menthe, le romarin, le laurier et la rose. C’est à l’âge de 6 ans que je me suis lancée dans mes premières expériences de distillation de pétales de rose avant de les mettre dans une passoire ! En réalité, le monde des odeurs est le langage de ma famille. Tout mon univers a été imprégné d’odeurs et de parfums. Je pouvais même dire que mon père était rentré, tellement sa veste sentait toutes les odeurs et les matières odorantes, travaillées chez Molinard. Je pourrais continuer….encore à vous raconter d’autres souvenirs olfactifs.

Qu’est ce qui vous a décidé de rejoindre Molinard ?

Célia Lerouge Bénard Rebelle dans un premier temps, après des études de commerce, je suis montée à Paris. A mon arrivée, j’ai travaillé pour une maison de production et plus particulièrement pour leur activité événementielle. Une expérience qui m’a permis de m’ouvrir, de me remettre en question, de découvrir le multimédia, tous les nouveaux outils et de savoir rebondir. Puis, en 2001 j’ai lancé une start-up de création de parfums en ligne avec une amie. Mais c’est en 2002 que mon père me proposa de reprendre un poste, au service commercial en CDD. Depuis, je suis passée par tous les différents postes jusqu’en 2010, où alors, mon père m’a confié les rênes de Molinard ! C’est ainsi que je devenais la première femme à la tête de Molinard.

La Collection Privée

Quels sont vos plus belles rencontres dans le parfum ?

Célia Lerouge Bénard Chacune des cinq générations précédentes m’a apportée un plus que ce soit Albert Sittler, Henri Bénard, Pierre Lerouge-Bénard et Jean-Pierre Lerouge-Bénard. Ils m’ont tous transmis des valeurs restées les mêmes à chaque génération : sincérité, savoir-faire, passion, authenticité et esprit de famille.

Quels sont vos mentors ?

Célia Lerouge Bénard C’est mon père sans aucun doute. Il m’a protégée sans me le dire en me confiant les rênes de la maison. J’échange beaucoup avec lui, car il n’est jamais très loin. Dans un premier temps, il m’a appris à rester sincère, passionnée et authentique. Des valeurs très en adéquation avec celles de la famille Molinard, telle la qualité des produits à maintenir,

La Collection d’anciens flacons Habanita

bien vivre avec eux et les tester. Puis, il y a l’esprit de famille : les gens de l’entreprise se sentent très concernés et comme à la maison.

Molinard a marqué son temps par des innovations, pouvez-vous nous en parler ?

Célia Lerouge Bénard Dans l’ordre chronologique, l’histoire commence avec le parfum Habanita en 1921. Non seulement, il est le premier parfum oriental mais il est aussi le premier parfum féminin à contenir du vétiver, une note masculine. Cette dernière est en quantité importante, associée à un accord patchouli/santal. Quelques années plus tard, la maison lancera « la Concreta », le premier parfum solide. Cette gamme contient toutes les fleurs utilisées dans

La première Eau de Cologne Habanita

Habanita, et sont renfermées dans une cire végétale. A l’époque, Molinard a été parmi les premiers à travailler avec Lalique puis Baccarat et Julien Viard.

Notre maison grassoise n’a pas, pour autant, oublié les hommes ! C’est en 1931 que sera lancée, Rasoline l’une des premières crèmes à raser, toujours à notre catalogue. Enfin, Molinard inaugurera les parfums gourmands dans les années 90, avec Nirmala.

Quels ont été vos premières actions chez Molinard

Célia Lerouge Bénard A mon arrivée, j’ai adopté une phase d’observation : un besoin de m’apprivoiser, de m’adapter m’était nécessaire. Pour écrire le futur, le réinventer, une bonne connaissance du passé me fut indispensable. Une fois cette phase dépassée, j’ai imaginé un Habanita plus léger ; c’était d’ailleurs une époque où je me sentais plus fragile. L’Esprit Habanita est donc un parfum cocooning, musc et ambre, tel un cachemire dans lequel on s’enroule devant un feu de cheminée. Il est pour une femme sensible à fleur de peau. Peu de temps après, j’ai voulu offrir aux femmes une nouvelle facette de cette féminité riche de sens, en réinventant une Cologne. Une formule qui combine à merveille l’audace assumée dans un sillage de fraîcheur, forte et légère. A ce stade, j’ai pu délicatement et subtilement épurer la frise Lalique du flacon. J’ai ainsi descendu la frise et fait apparaître les femmes, optant pour un noir mat et le nom en brillant. Par contre, je garde la frise Lalique dans Habanita Original.

Et la suite….

Célia Lerouge Bénard Pour les 165 ans de la Maison Molinard, nous avons lancé la Collection Privée, une gamme de parfums qui rend hommage aux cinq générations avec cinq parfums. Des parfums plus confidentiels. Cher Oud est un écho à Albert Sittler, Ambre Lumière pour Henri Lerouge, le chimiste et aussi le Maire de Grasse, qui oscille entre ombre et lumière. Aqua Lotus, léger et délicieux pour mon grand-père. Rose Emois, une rose très Petit Prince entre émotion, féminité et la présence d’élément boisé pour mon père. Enfin, Secret Sucré, un clin d’oeil à la féminité.

Cuir est un parfum important. Alors que beaucoup de gens considère le parfum comme un accessoire, j’estime qu’il souligne la personnalité de la femme qui le porte. Cuir, c’est la peau – une mise à nue… D’ailleurs, je me suis mise à nue sur la publicité de Cuir !… De plus, Cuir évoque aussi mes origines grassoises, un clin d’oeil au métier de parfumeur gantier.

Le Rêve Nirmala est le dernier des parfums Molinard. Ce parfum est un rêve, celui de voir le monde autrement, voir le bonheur et la joie de vivre de tous les instants. Il est aussi celui d’un voyage avec mes enfants, un voyage sensoriel dans ce pays qu’est l’Inde, aux mille couleurs et aux mille saveurs.

Quels sont vos objectifs pour Molinard ?

Célia Lerouge Bénard Nous avons reçu le label EPV Entreprise du Patrimoine Vivant qui nous distingue comme authentique et légitime. Encore très confidentiel, je souhaite faire connaître Molinard comme label de qualité auprès des consommateurs. Dans ce même état d’esprit, je souhaite sensibiliser les amoureux du parfum à tous les petits détails, l’âme et l’histoire qu’expriment un parfum Molinard. Il m’est important de pouvoir communiquer et transmettre l’authenticité, la spontanéité de nos messages mais aussi de l’émotion qu’ils véhiculent. Tous nos parfums sont réalisés avec amour. D’ailleurs tout comme un enfant, je me l’approprie en le sentant, en vivant avec le parfum. Il représente un moment de ma vie et me nourrit, puis vient un temps, où je prends du recul. Restez ce que nous sommes, sans jamais se perdre et se réinventer à chaque instant. Notre futur a une âme et son parfum pour ADN.

La Bastide Molinard à Grasse

Quelles sont les lieux incontournables Molinard ?

Célia Lerouge Bénard En 1849, Molinard s’installe dans le centre de Grasse, Cour Honoré Cresp. Puis, la marque s’installera dans un quartier nommé Fontaines Parfumées avant de rejoindre en 1900, la Bastide Molinard au 60 Boulevard Victor Hugo à Grasse. C’est là que vous êtes cordialement invité à vous rendre pour en savoir plus sur Molinard et même assister à un atelier de création.

Quels sont les parfumeurs créateurs que vous admirez ?

Célia Lerouge Bénard J’apprécie tout particulièrement Francis Kurkdjian et sa vision du vestiaire olfactif. Sa sensibilité me touche. Autrement, j’admire Olivia Giacobetti dont je me sens proche de sa démarche olfactive. Elle est pour moi, une femme élégante avec de la personnalité dans un milieu d’hommes parfumeurs. En règle générale, j’aime rencontrer les parfumeurs.

Quels sont vos hobbies en dehors du parfum ?

Rêve Nirmala, le dernier parfum féminin Molinard

Célia Lerouge Bénard Ma famille est un socle important. J’ai besoin de me ressourcer auprès d’elle et partager nos visions tout autant avec mes parents, soeurs et frères que mes enfants. J’apprécie les échanges, découvrir et partager. Sinon, les livres, le cinéma et les voyages me nourrissent à tous les niveaux. Enfin, les plaisirs les plus simples, ce que l’on appelle les petits plaisirs me comblent : marcher dans la campagne, voir mes amis, partir avec ma 2CV  dans la campagne grassoise ou au bord de mer.

Quelles sont vos adresses grassoises ?

Célia Lerouge Bénard Côté culture, j’aime aller au Théâtre de Grasse où la programmation est toujours intéressante. Côté gourmandise, je vais déjeuner Place aux Aires pour l’ambiance ou au Comptoir qui se trouve 9 rue Dominique Conte, simple et délicieux. Si l’on veut déguster une excellente fougasse, la boulangerie incontournable est Venturini dans le vieux Grasse.

 

6 Comments

  1. Belle et élégante, un charme fou, une intelligence vive, très professionnelle. Célia incarne une nouvelle génération de jeunes femmes chef d’entreprise très prometteuse.

    • Vous avez tout à fait raison et la parfumerie en a bien besoin. Elle a su amener Molinard avec élégance, chic et innovation dans le 21ème siècle

  2. Bel article qui rend un juste hommage à une femme de Grasse qui rayonne de charme et d’intelligence.

  3. Merci Bettina pour ce magnifique article qui redonne à Grasse ses titres de noblesse et nous assure que pour Molinard, maison prestigieuse l’avenir est entre d’excellents mains.

  4. Je suis ravie de lire cet article et l’histoire racontée par Célia de ce parfum, un ami fidèle, qui m’accompagne depuis 48 ans.
    Merci

    • Merci pour votre commentaire et de votre témoignage d’amitié. J’ai été ravie de faire sa connaissance.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup