Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on Nov 10, 2017 in Portraits, Sentir/Goûter | 0 comments

Qui est Achilles Brito ?

Qui est Achilles Brito ?

A l’occasion des 130 ans de Claus Porto, Achilles Brito, quatrième génération, est venu présenter au Grand Musée du Parfum, « Le Parfum » anniversaire, réalisé par Lyn Harris et le livre racontant toute l’histoire de la maison. Très ému, mais néanmoins ravi d’être à Paris, c’est ainsi que j’ai pu m’entretenir avec lui.

 

Quels sont vos souvenirs olfactifs les plus forts ?

Achilles Brito C’est sans aucun doute, Musgo Real, notre plus ancienne gamme de produits pour homme, conçue dans les années 20. J’appréciais aussi le parfum de la cologne à la lavande, un parfum charismatique, présenté dans une bouteille verte. En outre, me revient en mémoire, que dans chacune de nos maisons de famille, une bouteille de Porto remplie de cologne, était posée sur un plateau d’argent dans les toilettes ! C’est alors là, que j’avais toute la liberté de m’en asperger ! Enfin, j’avais un mouchoir avec mes initiales, que je parfumais…. de cologne.

 

Quels sont vos souvenirs des Etablissements Brito ?

 

@Claus Porto

 

Achilles Brito Enfant, je n’ai pas oublié mes nombreuses visites à l’usine avec mon grand-père, heureux d’emmener son unique petit-fils avec lui. D’ailleurs pendant ces visites, les employés ne manquaient pas de me donner de petits savons, fabriqués tous les jours. De plus, je les regardais fasciné, apposer le sceau, sur chacun d’eux. A l’époque, ils étaient tous sympathiques avec moi ! Et une fois rentrés, nos vêtements sentaient un parfum indéfinissable de toutes ces odeurs, qui planaient dans l’usine, et que l’on ne percevait plus à l’usine.

 

Vous avez repris Brito en 1993, racontez-nous ?

Achilles Brito Ayant perdu mon père très jeune, l’affaire Brito fut reprise par mon oncle. Quand un beau jour, ce dernier nous a dit à ma soeur et moi-même : soit je vends, soit tu rachètes ! A l’époque, j’étais en seconde année de marketing à l’université… Une semaine après, je devenais propriétaire et signais un accord avec lui, lui stipulant que je le payais sur 3 ans. Sans vraiment réfléchir, mon instinct était de poursuivre l’aventure familiale.

Je reprenais donc une société qui n’était pas dans une forme olympique. Outre les événements passés du pays, j’étais confronté à la grande distribution. De plus, les produits nationaux avaient une mauvaise image, alors que tous les produits d’exportation remportaient un grand succès.

 

Quels ont été les réactions des employés à votre arrivée en 1993 ?

Achilles Brito J’avoue qu’autant enfant, les employés me disaient que j’allais devenir le patron de Brito, autant une fois en place, la réalité fut tout autre ! Au regard de mon jeune âge, ils avaient en réalité peur. Donc par conséquent, l’accueil fut plutôt froid. Il me restait à faire mes preuves, et acquérir leur respect.

 

Quelles sont les actions dont vous êtes le plus fier ?

 

@Claus Porto

 

Achilles Brito N’ayant aucune expérience, je me suis d’abord entouré d’une équipe de confiance. Ce qui ne m’a pas empêché de me sentir très seul ! De plus, quand j’ai repris Brito, les affaires n’étaient pas florissantes. Or, le postulat de mon oncle était d’acheter de nouvelles machines, produire en plus grand quantité ou vendre…

Alors, j’ai décidé de produire différemment et j’ai puisé dans la richesse de l’histoire et des archives de Brito. D’une certaine façon, je suis allé à contre courant. Tout ceci en gardant l’ensemble des employés, et en les rémunérant au juste prix. C’est ainsi que j’ai gardé tout le monde. C’est une de mes grandes fiertés, car je me sentais responsable de garder ces familles entières, qui travaillaient chez Brito.

Aujourd’hui, Claus Porto est vendu en concept store, dont Saks Fifth Avenue à New York, et en magasin design, dans plus de 50 pays dans le monde. Enfin en 2007, une nouvelle usine de 10 000 mètres carrés a vu le jour dans les environs immédiats de Porto.

 

Comment êtes-vous arrivé à vendre aux Etats-Unis ?

Achilles Brito Après une rencontre avec un client américain, devenu notre distributeur, j’ai décidé de conclure un partenariat avec lui, pour conquérir le marché américain. C’est ainsi que Claus Porto s’est positionné en tant que marque de luxe au Canada, aux Etats-Unis et au Royaume Uni, une clientèle très friande de produits de qualité et d’étiquettes vintage.

Qu’y a t-il de spécial dans les savons Claus Porto ?

 

@Nuno Moreira

 

Achilles Brito Nos savons respectent la même recette et les mêmes de fabrication depuis sa création. Il faut savoir que nos machines des années 50 sont toujours en activité. De plus, nous avons un procédé de broyage qui garantit la durabilité parfum du savon et de sa douceur. Puis, notre procédé de laminage permet que le savon dure plus longtemps. Enfin, au stade de l’extrusion, la masse est formée en barre de savons, coupée et moulée individuellement, selon la gamme des formes et des styles. Finalement, un soin tout particulier est apporté à la finition où chaque savon est emballé manuellement. Certains d’entre eux sont même scellés du sceau Claus Porto.

 

Quel est la philosophie de Claus Porto ?

Achilles Brito L’ADN de Claus Porto demeure dans la richesse de son histoire et l’authenticité de ses produits. Deux composantes complémentaires et indissociables. A aucun moment, nous ne nous sommes éloignés de ces deux précieux ingrédients. Et pour preuve, 130 ans plus tard, nous sommes toujours là, plus fiers que jamais.

 

Claus Porto fête ses 130 ans. Que reste t-il de son héritage ?

Achilles Brito Depuis la création des Etablissements Brito, le prénom d’Achilles perdure depuis quatre générations ! En 130 ans, la société a traversé plus d’un régime politique entre la Monarchie, la République, la Révolution de 1974….des événements que l’on retrouve sur les étiquettes des savons. Malgré ces mouvements historiques, souvent compliqués, ma famille a gardé l’intégralité des archives, un bien inestimable aujourd’hui. Je dois attirer votre attention sur le fait, que ces étiquettes ont été réalisées par des employés en interne, aux mains pleines de talents. Par ailleurs, j’aimerais souligner que toutes ces étiquettes ont été réalisées à l’imprimerie de la maison, une grande innovation à l’époque.

 

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur la nouvelle ère ?

 

@Bruno Barbosa

 

Achilles Brito A partir de 2015, j’ai décidé de céder la majorité de mes parts au fond d’investissement privé, Menlo Capital, dirigé par Ricardo Cunha-Vaz et Gonçalo de Mello. Ce fut une opportunité pour ouvrir une nouvelle ère à Claus Porto. Cependant, je reste actionnaire et conseille les nouveaux propriétaires, pour les aider à rester ancrer dans les racines de la marque. C’est ainsi que Claus Porto s’affirme désormais, comme une marque lifestyle de luxe, grâce à une nouvelle équipe, en charge de la nouvelle identité visuelle. Au même moment, Lyn Harris, la célèbre parfumeur anglaise, a retravaillé sur les bougies Art Collection pour la première boutique de Lisbonne. Quant à Florence Elkouby, consultante en design à Paris, elle a revisité l’identité graphique de Claus Porto aux côtés d’Anne-Margreet Honing, la nouvelle directrice créative. Depuis 2017, une nouvelle boutique à Porto a ouvert.

Boutique Claus Porto

Rua da Misericórdia 135 à Lisbonne

Rua das Flores 22 à Porto

 

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup

Inscrivez-vous gratuitement

Le parfum n'aura plus de secret pour vous

  • E-book entièrement gratuit en PDF
  • Les articles de la semaine
  • Désabonnement à tout moment
Close this popup